Hainaut

La zone de police du Tournaisis (Tournai, Antoing, Brunehaut et Rumes) est la plus grande de Belgique en termes de superficie (315 km²), pour 90 617 habitants. Elle est frontalière à la France et elle abrite sur son territoire un palais de justice, une prison, des discothèques…

La zone de police du Tournaisis compte 0,7 policier par km², contre 1,5 policier par km² pour la zone de police de Mons-Quévy ou 1,9 policier par km² pour la zone de police de Namur.

"Cela illustre bien la difficulté d’assurer de la visibilité sur le terrain", glisse le chef de corps Philippe Hooreman.

La zone de police du Tournaisis compte aujourd’hui 55 civils et 256 policiers. Le cadre est presque complet. "Au niveau des effectifs, nous sommes un peu en retrait par rapport au respect de la norme KUL. Nous avons aussi une pyramide des âges défavorable. A partir d’un certain âge, plein de choses posent problème pour certains policiers et cela crée des indisponibilités."

Or les policiers doivent remplir toujours plus de missions, notamment au palais de justice. "La charge de travail n’y fait qu’augmenter. Cela reste un problème parce que cela perturbe le fonctionnement de nos services au quotidien. Nous devons parfois annuler des opérations pour faire des transferts de prisonniers, pour être présent dans les salles d’audience."

Et de poursuivre : "Nous sommes également amenés à gérer, à encadrer de nombreux événements et nous allons bien déguster en juin et en juillet, avec un festival, le Beau vélo de Ravel, la Coupe du monde de football… Tout ça en assurant les affaires courantes."

Le chef de corps aimerait également que ses agents puissent suivre des formations. Mais la hausse de la charge de travail complique la situation.