Trois millions d’euros pour les voiries

Marie Adam Publié le - Mis à jour le

Hainaut

Au moment de dresser le bilan du travail abattu par son équipe au cours des six dernières années, le bourgmestre de Froidchapelle Willy Decuir (EC) est satisfait. Il pointe néanmoins un point faible. "Nous ne convoquons pas la presse dès qu’un dossier se concrétise. Les diverses inaugurations se font dans la discrétion et nous souffrons de ce manque de visibilité. Les gens pensent que nous ne faisons rien or c’est faux."

Le nombre de réalisations opérées depuis 2006 en atteste. La majorité Entente communale a largement investi dans les voiries. "Nous avions pris du retard", poursuit Willy Decuir. "Au cours des six dernières années, de nombreux kilomètres de voiries ont donc été rénovés pour un montant de près de 3 000 000 euros, dont 2 000 000 sur fonds propres. Certains chantiers sont prévus cette année dont ceux des rues de Fontenelle et de Fourbechies."

Actuellement, le plus gros chantier de la mandature est en cours. Il s’agit de la rénovation du centre d’Erpion, commencée il y a un an déjà. Le montant global engagé s’élève à 3000000 euros. "Les impétrants ont déjà été placés. La voirie et les trottoirs vont être réaménagés et l’éclairage sera changé."

Des travaux d’égouttage ont également eu lieu. "Tout ce qui était prévu est terminé, sauf dans le quartier de la gare. C’est programmé dans les prochaines années." Les bâtiments communaux n’ont pas été oubliés et quelques gros dossiers ont été concrétisés. "Le club de football de Froidchapelle bénéficie désormais de nouveaux vestiaires et d’une buvette. Le service de la voirie a déménagé dans des locaux neufs près de la gare pour plus de confort et d’efficacité. Du côté des bâtiments scolaires, nous avons ajouté des classes dans l’école de Fourbechies. Le toit a été refait et l’intérieur rénové."

Douze logements sociaux supplémentaires ont été créés avec Notre Maison. Prochainement, des logements tremplin destinés aux jeunes couples seront construits dans l’ancienne cure de Vergnies et l’ancienne école d’Erpion.

"Nous avons encore d’autres projets en cours mais si cela prend du temps, ce n’est pas de notre faute. Les délais pour obtenir des subsides sont de plus en plus longs et nous attendons une décision dans plusieurs dossiers", regrette le bourgmestre. "C’est le cas par exemple du projet d’installation d’un réseau de chauffage au bois qui alimentera l’administration communale, le hall sportif, l’école et cinq maisons tremplin. Nous avons reçu un premier accord de principe mais, depuis, nous n’avons plus de nouvelles."

Publicité clickBoxBanner