Hainaut

LA POLICE BORAINE va proposer à tous les commerçants de sa zone un formulaire qu'ils pourront remplir après une agression à main armée, voire sur base de simples suspicions, ont indiqué hier les forces de l'ordre. Chaque commerçant recevra un formulaire comprenant une fiche d'identification à remplir directement après l'agression. Les fiches permettront aux commerçants qui le souhaitent de décrire des personnes qu'ils jugeraient suspectes. Elles ne seront pas distribuées à toute la population, de manière, estime la police boraine, à ce que le système ne dérive pas vers une spirale de délation ou de vengeance irréfléchie. Les informations demandées concernent la tenue vestimentaire, l'apparence physique, les attitudes, ainsi que la description du véhicule et des armes employées. Les fiches seront remises dans les magasins concernés par des agents de police, qui expliqueront personnellement ce nouveau procédé au gérant et au personnel. Le but est d'augmenter le taux et la rapidité d'élucidation des faits, mais l'initiative s'inscrit aussi dans une démarche de proximité de la police. La zone de la police boraine, qui couvre cinq communes, compte quelque 2 000 commerces pour 100 000 habitants. Si les taux de criminalité diminuent dans les grandes institutions comme les banques, les petits commerces sont encore très touchés car plus vulnérables, selon la police. A noter que chaque commerçant recevra une toise qu'il pourra coller à l'entrée de sa boutique afin d'évaluer avec précision la taille de l'agresseur. Ce concept sera par la suite évalué afin d'en déterminer l'efficacité.

© La Libre Belgique 2006