Hainaut

Le PTB devrait compter un élu provincial supplémentaire à Boussu, affirme le parti. Annoncé le 14 octobre au soir, celui-ci a été retiré le lendemain, au profit du PS. 

Le PTB introduira lundi un recours auprès du Conseil provincial du Hainaut. Le PTB conteste le retrait de son élu boussutois au futur Conseil provincial du Hainaut. Selon le PTB, le retrait est basé sur une mauvaise interprétation de la loi par le Bureau d'arrondissement de Mons. "La Région wallonne nous avait correctement attribué un élu le soir des élections", a indiqué Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB. "Mais la décision erronée du juge du Bureau d'arrondissement, tombée le lendemain, prime malheureusement."

Pour le PTB, les conseillers provinciaux sont élus selon la loi en deux étapes, directe et indirecte. Or, le Bureau d'arrondissement de Mons a refusé au PTB la participation au second tour de l'élection, sous prétexte que ce parti n'avait pas fait de déclaration d'apparentement. "Ne pas faire d'apparentement ne prive en aucun cas de participer au second tour de désignation des élus provinciaux", a précisé Germain Mugemangango. "Le Code de la Démocratie Locale est clair sur ce point. On y lit noir sur blanc que les listes qui ne se présentent que dans un seul district de l'arrondissement, c'est-à-dire sans apparentement, participent également à la répartition des sièges indirects."

Le PTB introduira lundi un recours au Conseil provincial du Hainaut. "Nous sommes en désaccord total avec la décision prise et le retrait de notre élu. Les gens ont quand même voté en masse pour le PTB", a conclu Germain Mugemangango.