Hainaut L’Association péruwelzienne des métiers de la construction dévoile ses atouts.

Pourquoi aller chercher ailleurs tout ce qu’on peut trouver près de chez soi ? C’est en substance le message délivré par des entrepreneurs qui se sont regroupés au sein de l’Association péruwelzienne des métiers de la construction.

Cette mise en valeur de leur savoir-faire et de leur expertise, ils souhaitent l’exprimer à travers l’organisation du premier salon de l’habitat du Péruwelzis qui se tiendra au domaine d’Arondeau à Roucourt ces 3 et 4 mars. "Nous partons du constat que la concurrence extra-locale s’implante facilement sur Péruwelz", indique Michaël Homerin, président de l’association. "Pourquoi, en tant qu’artisans locaux, ne sommes-nous pas systématiquement contactés pour effectuer un devis ? Tous les métiers de la construction sont représentés sur l’entité. Mais il y a peut-être un manque de visibilité, que nous entendons contrer en organisant ce salon. Les gens aiment avoir un visage en face d’eux, c’est important. Plusieurs personnes se sont levées et nous avons ainsi créé l’association, composée de Péruwelziens et qui touche les métiers du bâtiment."

17 entreprises

Ce salon sera donc celui de la rencontre directe entre les entrepreneurs et le citoyen et non un salon de démonstration. "On ne va pas installer des maquettes et des vérandas, par exemple", confie Michaël Homerin.

"Nous voulons montrer que les entrepreneurs locaux font preuve de professionnalisme, qu’ils travaillent dans les règles de l’art. Le devoir de chacun, c’est d’abord de réaliser l’expertise du bâtiment pour pouvoir ensuite fournir les meilleurs conseils."

Pas moins de 17 entreprises représentant différentes disciplines (menuiserie, peinture, chauffage, électricité, entreprise générale, terrassement, carrelage…) seront de la partie. "On peut compter au total une centaine d’entreprises liées à la construction et à l’habitat sur l’entité. Certaines ne seront pas là cette année, question de timing, mais nous soutiennent dans notre démarche et vont observer attentivement, avant de sans doute nous rejoindre l’année prochaine", assure le président.

 

Le salon sera accessible au public ce samedi 3 mars de 13 h à 20 h et ce dimanche 4 mars de 10 h à 18 h. L’entrée est gratuite