Hainaut

Les conseillers provinciaux du Hainaut se sont penchés sur le cas des pilotes de motos et autres cyclomoteurs, à la demande de l’ASBL ADDRM (Défense du Deux-Roues Motorisé), qui proposait l’adoption d’une charte déjà intégrée par certaines communes.

Que préconise cette charte, votée à l’unanimité par l’assemblée hennuyère ? Une meilleure sécurisation du réseau routier en faveur des deux-roues motorisées, en partant du constat que ce type de déplacement améliore singulièrement la mobilité sur nos routes, parfois encombrées de voitures. Mais aussi du constat de la vulnérabilité de ces usagers en cas d’accident. Comme en témoignent plusieurs crashs mortels encore très récemment.

En signant cette charte, la Province a pris un certain nombre d’engagements concrets. Le premier étant de réaliser un audit des aménagements existant sur les routes provinciales.

Les autres en découlent directement : la sécurisation des obstacles sur ou le long des voiries, le choix de matériaux présentant une adhérence suffisante, l’utilisation de peintures antidérapantes pour les marquages au sol; mais aussi privilégier l’installation de "coussins berlinois" comme casse-vitesse au détriment des dos-d’âne, entretenir les voiries dans les plus brefs délais en cas de nids-de-poule ou de fissures, etc.

Et pour plus de confort d’utilisation des deux-roues motorisées : l’aménagement d’emplacements réservés aux motos dans les parkings.

A noter que bon nombre de recommandations de l’IBSR ont également été intégrées dans cette charte.