Hainaut La dernière séance du conseil communal de Quiévrain a été mouvementée. Non pas que l’ambiance était électrique mais plutôt perturbée par la seconde fuite de gaz qui s’est déclarée mercredi soir à la rue du Cheminot. Si l’ensemble du collège s’est rendu à la hâte à la caserne des pompiers de Quiévrain, la séance s’est clôturée sur un point important inscrit à l’ordre du jour : la déclaration de politique du logement.

C’était la première fois que la commune se pliait à l’exercice désormais imposé par la Région wallonne. Exercice réussi puisque les déclarations ont été approuvées par l’ensemble des conseillers communaux. "La volonté du collège communal est de diversifier au maximum les types de logements disponibles ou accessibles sur le territoire quiévrainnois", explique Pierre Tromont (Changer), échevin du Logement.

La majorité s’est fixé cinq objectifs pour offrir un logement adapté, durable, fonctionnel et accessible. Dynamiser toute la filière du logement tant social que résidentiel.

"Le collège insiste pour qu’une attention particulière soit accordée à la promotion du logement moyen à l’attention plus spécifiquement des jeunes ménages candidats à la propriété. Il entend aussi valoriser le logement résidentiel en milieu périurbain et en centre-ville, à proximité des services et autres moyens de transports en commun" , peut-on lire dans cette déclaration.

Le second point qui est également une priorité dans la commune est la disparition des chancres urbains. Pour ce faire, le collège soutiendra tous les projets visant à rénover ou reconstruire sur les sites répertoriés dans le plan communal de rénovation urbaine.

Plus spécifiquement, la volonté du collège est de mettre à disposition des logements de transit afin de venir en aide, en urgence, à certains ménages. La lutte contre l’inoccupation et l’insalubrité des logements constitue également une priorité. Des séances d’informations seront organisées afin d’inciter les propriétaires concernés à agir. Enfin, un éco-conseiller favorisera à améliorer l’état du bâti de la commune.

Force est de constater que le collège communal quiévrainnois a la volonté d’aller de l’avant. Il semble conscient qu’il ne pourra pas non plus répondre à tous les besoins exprimés par tous les publics. Quoi qu’il en soit, la Région devra également rendre son avis quant à ce document pavé de bonnes intentions . Preuve d’une volonté commune, l’ensemble des conseillers ont validé cette déclaration de politique du logement.