Hainaut L’accès aux urnes est aussi possible pour les personnes d’origine étrangère

Dans six semaines, les citoyens se rendront aux urnes pour désigner leurs mandataires. Pour ce scrutin, 243.264 habitants des vingt-trois entités de Wallonie picarde seront conviés à accomplir ce geste obligatoire. Mais ils ne seront pas les seuls à passer aux urnes, car depuis vingt-quatre ans, depuis 1994, les ressortissants de l’Union européenne ont aussi leur mot à dire.

Du moins, ils ont la liberté de le faire. En effet, en 2006, le même droit a été attribué aux résidents étrangers extra-européens, sous certaines conditions. Pour les étrangers âgés de 18 ans, leur droit à voter aux élections communales passe par une inscription préalable sur la liste des électeurs de la commune s’ils n’étaient pas encore mentionnés sur les listes des électeurs en 2012.

Cette démarche devait être effectuée avant le 31 juillet dernier. Les personnes venant d’un État non membre de l’Union européenne doivent résider en Belgique de façon régulière et ininterrompue depuis cinq ans et avoir eu un séjour légal couvert par différents types de cartes de séjour. Notez qu’ils sont les seuls à devoir remplir cette condition.

Le SPW a pu fournir les chiffres exacts sur le nombre d’étrangers ayant fait la démarche (voir la version papier, édition Wallonie picarde de La Dernière Heure-Les Sports).

Sur un potentiel de 31.777 électeurs issus d’un pays de l’Union européenne, ils ne sont que 6.675 à avoir fait la démarche de s’inscrire.

Quant aux personnes originaires d’un pays hors Union européenne pouvant voter ce 14 octobre, après inscription sur la liste des électeurs, ils ne seront que 379 sur les 1.782 qui pouvaient effectuer les démarches.

À Rumes, aucune des cinq personnes qui pouvaient bénéficier de ce droit n’en a émis le souhait. Un seul a effectué la démarche à Estaimpuis. À Ath, ils sont 53 à s’être inscrits. 87 sur 440 à Mouscron et 90 sur 474 à Tournai (soit 18,99 % pour Tournai) de ceux qui pouvaient bénéficier de ce droit constitutionnel.

C’est sans surprise qu’on enregistre le taux le plus élevé à Bernissart. Cette commune à la population multiculturelle a enregistré dix-sept inscriptions - neuf hommes et huit femmes - sur les 69 personnes qui pouvaient y prétendre.

Hainaut Élections Plus de femmes que d’hommes

Ce 14 octobre, pour la circonscription du Hainaut, ce sont au total 921.899 personnes qui recevront une convocation pour aller voter. Les femmes sont majoritaires. Elles seront 484.027 à recevoir leur convocation. Rien qu’à Charleroi, 130.234 Belges devraient passer dans l’isoloir, dont 68.000 femmes. Les personnes issues d’un pays de l’UE sont 29.698 à avoir fait la démarche de s’inscrire sur la liste des électeurs dont 15.312 hommes. Quant aux personnes originaires d’un pays hors UE, ils ne sont que 3.692 dans cette circonscription du Hainaut à s’être inscrites sur un potentiel estimé par le SPW à 17.938 personnes.

Mouscron Élections Vous pouvez être assesseur volontaire

Si vous souhaitez être assesseur volontaire dans un bureau de vote ou dans un bureau de dépouillement lors des prochaines élections communales et provinciales du 14 octobre, vous devez avoir 18 ans à cette date. La réglementation prévoit que l’exercice de la fonction d’assesseur donne droit au paiement d’un jeton de présence. Pour remplir cette fonction, il faut être dans les conditions pour être inscrit en tant qu’électeur sur les listes électorales de la commune de Mouscron et être disponible le dimanche 14 octobre. Si cette fonction vous intéresse, vous pouvez contacter le service des Élections au 056.860.213.