Hainaut L’entreprise Clarebout Potatoes a agrandi son parking sans permis.

L’entreprise de transformation de pommes de terre Clarebout Potatoes, à Warneton, est de nouveau pointée du doigt. Elle vient de recevoir un avertissement de la commune de Comines-Warneton.

L’entreprise a réalisé des travaux de terrassement en vue de l’extension de son parking situé chaussée de Lille à Warneton. "Dès que ce problème nous a été signalé, nous avons appelé la police de l’environnement afin qu’elle constate la situation. Ils ont signalé leurs constats au collège qui a pris les décisions", explique l’échevin du Développement économique Didier Vandeskelde (Action - CDH).

Et cette décision, c’est un avertissement. "Cela peut prêter à sourire mais ce sont les règles du nouveau CoDT, l’ancien CWATUP, de la Région wallonne, poursuit Didier Vandeskelde. Nous avons donné un avertissement selon le règlement du CoDT. Ils doivent régulariser et demander un permis en bonne et due forme. L’entreprise avait effectivement réalisé des travaux d’extension de parking sans permis. Ils avaient acheté une maison de rangée et ils ont transformé le jardin en parking."

Mais Didier Vandeskelde précise que les travaux n’ont rien à voir avec la bande le long de l’assiette du Ravel jouxtant le parking de Clarebout Potatoes.

Vigilance

La bourgmestre ff. Marie-Eve Desbuquoit (Action - CDH) se dit lassée par le comportement de l’entreprise. "Sachant que ses moindres faits et gestes sont observés, l’entreprise aurait dû faire les choses dans les règles de l’art. Ce n’est quand même pas compliqué. C’est donc la manière qui pose problème. Le manque de correction aussi. Tout cela montre de nouveau qu’ils se sentent au-dessus de tout, même si c’est bien une firme très contrôlée."

Et Marie-Eve Desbuquoit d’ajouter : "Cela me heurte quand les citoyens disent que les politiques sont de connivence avec l’entreprise. Ça me donne envie de crier. Nous sommes tout le temps à l’affût et l’entreprise le sent. J’ai eu une réunion il y a un mois avec l’auditeur du travail, les pompiers, la police de Comines-Warneton, la police de l’environnement de Mons. Patrick Malingreau de la police de l’environnement a dit que Clarebout Potatoes était l’entreprise la plus inspectée par leurs services. Cela montre que la police de l’environnement est vigilante. Qu’elle intervient quand on fait appel à elle. Et que nous sommes vigilants. Nous sommes derrière tout le temps."

Des représentants de l’entreprise Clarebout Potatoes ont rencontré, ce mercredi, Marie-Eve Desbuquoit qui a rappelé, une nouvelle fois, l’entreprise à l’ordre.


Avertissement: même problème avec la briqueterie

Le collège communal de Comines-Warneton a également adressé un avertissement à la briqueterie de Ploegsteert, située le long de la rue du Touquet. "Ils ont transformé une prairie en une esplanade, pour un parking ou une zone de dépôt, je l’ignore", glisse l’échevin du Développement économique Didier Vandeskelde (Action - CDH). "Nous avons fait intervenir la police de l’Environnement et l’entreprise a donc, elle aussi, reçu un avertissement. Elle a également dû arrêter les travaux." La situation de la briqueterie de Ploegsteert est plus problématique que celle de Clarebout Potatoes puisque l’endroit où des travaux ont été effectués se trouve en zone agricole. "L’entreprise doit tout de suite régulariser la situation. Si je n’ai pas le permis de bâtir dans les 15 jours suivant l’avertissement, nous pouvons passer à l’étape de l’amende."