Hainaut

Ces novices de la politique n’afficheront pas non plus sur de grands formats

Après Dour, c’est au tour de certains candidats de Quaregnon de se lancer le défi “zéro affichage” dans la campagne électorale. Ce sont même des novices en politique qui activent le mouvement. L’équipe emmenée par Lina Santolini a décidé qu’elle n’affichera pas de grands formats pour les élections communales.

L’idée est largement inspirée de ce que Carlo Di Antonio a initié à Dour. Sauf que les cartes ne sont pas tout à fait les mêmes du côté de Quaregnon. Car si l’équipe Di Antonio est actuellement en majorité et donc déjà connue en ses terres, celle de Lina Santolini ne bénéficie d’aucun élu sortant. La liste est en effet majoritairement constituée de “nouveaux” candidats. “Nous sommes une nouvelle liste à Quaregnon et Wasmuel et nous avons besoin de faire passer les informations mais nous pensons qu’il y a d’autres façons de le faire, sans impact écologique et à moindre frais”,explique la tête de liste, Lina Santolini.

Du coup, un seul flyer sur papier recyclé sera distribué et aucune affiche grand format ne sera imprimée. “Juste des petites affiches aux fenêtres représenteront Quaregnon Demain. Les citoyens nous représenteront. Nous pensons que cela est inutile de faire des dépenses de ce type d’un point de vue économique et de l’impact négatif au niveau écologique.”

Pour tenter de réduire au minimum l’impact environnemental de la campagne, Quaregnon Demain sollicite aussi les autres listes et donc les autres candidats. “Je n’ai pas encore eu l’occasion de les solliciter formellement, j’espère que les autres listes suivront mais si elles ne le font pas, ça ne changera pas notre façon de faire.”

Ces candidats risquent d’inonder les réseaux sociaux pour tenter de se faire connaître. “Une page Facebook a été créée pour présenter les candidats et les différentes actions ? Le programme est presque prêt, nous l’avons concocté avec les citoyens. Il arrivera très bientôt avec un focus sur la démocratie participative, le bien-être animal, l’écologie, et nos idées pour faire revivre Quaregnon.”