Gazette de Liége

Après ses études au Conservatoire de Liège, dans la classe de son père Henri, Emmanuel Koch décrocha le prix Vieuxtemps en 55 et fut 1er lauréat au concours de Munich. Il poursuivit sa formation à Paris auprès de Jacques Thibaud. Il fut un membre actif du Quatuor à cordes de la Ville de Liège et des Solistes de Liège. Il succède à son père et devient titulaire de la classe de violon au Conservatoire liégeois, charge qu'il transmettra à son neveu Philippe Koch, son élève. Konzertmeister de l'orchestre symphonique de Maestricht, où il travailla avec Francis Poulenc et José Iturbi, il multiplie les concerts et les enregistrements à Saint-Petersbourg, à Chimay avec les amis de Walter Giesking, à Stavelot avec Jean-Pierre Rampal, à Durbuy, Liège. Membre du jury du Concours Reine Elisabeth avec Yehudi Menuhin, il s'est produit à Paris, Washington, Montréal, a participé au Festival des Flandres et joué avec Lola Bobesco ainsi qu'avec les solistes du Bolchoï de Moscou.

Fondateur du Festival de Gruissant dans l'Aude, ses enregistrements de Lekeu, Froidebise et Rachmaninov sont appréciés.

Il sera à Durbuy ce samedi, tandis qu'il prépare la saison 2002 consacrée à Europalia Bulgarie et Europalia Italie en 2003.

© La Libre Belgique 2001