Gazette de Liége

Spectacle itinérant, drinks et zakoustis, piano-bar, un nouveau livre, une exposition… : le théâtre Le Moderne a mis les petits plats dans les grands, ce week-end, pour fêter son trentième anniversaire. Mais combien, à ses débuts, auraient parié qu’il atteindrait cet âge ?

Un cadeau empoisonné

Avant 1985, au numéro 1 de la rue Sainte-Walburge, il n’y avait qu’un ancien cinéma de quartier, qui s’appelait déjà le Moderne mais ne l’était plus du tout. Construit en 1926, il était inoccupé depuis le milieu des années 60. On imagine l’état de dégradation… "C’était un cadeau empoisonné mais heureusement, ceux qui l’ont accepté avaient le feu sacré, nous dit Claire Heuskin, en charge de la programmation et des relations publiques. Il y avait alors un foisonnement de troupes de théâtre amateur et la Ville de Liège avait sélectionné plusieurs sites dont elle s’était rendue propriétaire. Elle a proposé cet immeuble avec un bail emphytéotique et l’obligation de tout remettre en état . Il y en avait d’autres mais c’était aussi des horreurs".

La suite à découvrir dans notre sélection Lalibre.be (4,83 euros par mois).