Gazette de Liége

Alors que l’hiver approche à grands pas, le Plan Grands Froids a été activé afin d’essayer de mieux répondre aux besoins des habitants de la région liégeoise les plus démunis et particulièrement exposés aux difficiles conditions climatiques de nos contrées en période hivernale.

Sur les deux dernières années, à Liège, 44 personnes ont perdu la vie en raison des terribles conditions auxquelles elles ont été confrontées en vivant dans la rue. Un chiffre particulièrement interpellant.

"I l faut savoir que, si l’on se base sur les chiffres provenant du CPAS, qui verse un revenu d’intégration sociale de rue, il y a environ 450 personnes qui sont sans domicile fixe à Liège , sans compter les personnes qui vivent également dans la rue dans d’autres communes de l’arrondissement, comme à Seraing, indique Adrien Fievet, coordinateur général du Relais social du Pays de Liège. 320 personnes sont considérées comme sans domicile fixe, et 120 comme sans abri."

Près de 200 travailleurs mobilisés

D’ailleurs, quelle est la différence entre sans domicile fixe et sans abri ? "Les personnes sans domicile fixe séjournent pendant certaines périodes dans la rue, mais elles peuvent également de temps en temps trouver refuge dans des squats ou chez des connaissances. Les personnes sans abri, quant à elles, n’ont aucun autre endroit où loger que la rue", précise Adrien Fievet.

Avec le Plan Grands Froids, au total, pas moins de 198 travailleurs occupés dans les services et institutions sont liés au Relais social par convention.

"Le Plan Grands Froids, en ce qui concerne les hébergements d’urgence et les offres de services d’accueil, viendra en aide à 800-850 personnes en région liégeoise, ajoute le coordinateur du Relais social, tout cela sans compter, par exemple, les personnes qui se rendront aux restos du cœur, où l’on accueillera de 2.000 à 3.000 personnes environ."