Gazette de Liége

Ce qui prend vie et demeure l’est par la force de la volonté mais aussi par ce lien invisible qui nous unit". Ainsi s’exprimait il y a trois ans Alain Beaufort, directeur artistique du Théâtre de l’Aléna et responsable pédagogique du Centre Antoine Vitez, eu égard à l’opération symbolique d’achat de briques lancées par ces deux ASBL. Lesquelles occupent depuis 20 ans désormais le château de Sclessin, situé rue de Berloz et considéré par ce dernier comme "l’unique patrimoine historique du quartier". Un quartier où, soit dit en passant, les opérateurs culturels ne sont pas vraiment légion. La démarche jugée "unique et innovante" qui fut initiée à l’époque avait pour but de permettre aux amoureux de cet endroit chargé d’histoire d’en devenir copropriétaires en agissant en l’espèce en tant que mécène social. L’objectif était également de sensibiliser à la situation délicate vécue par les occupants du château de Sclessin, la légitimité de leur présence étant remise en cause.

La suite à découvrir dans la Sélection LaLibre.be (seulement 4.83€ par mois)