Gazette de Liége

Familièrement, à Visé, quand on évoque les trois gildes, on parle des bleus (arbalétriers), des rouges (arquebusiers) et des francs (les Francs Arquebusiers). C’est la couleur des pantalons qui justifie les appellations. Et malheur à celui ou celle qui ferait porter un pantalon rouge à un arbalétrier et un pantalon bleu à un arquebusier ! Et bien, autant l’avouer tout de suite, je me suis moi même rendue coupable de ce crime de lèse-gilde dans nos éditions de ce lundi 19 avril. Les réactions n’ont pas manqué. On m’a annoncé que lors d’un prochain cortège des deux gildes, je devrais aller pieds nus, habillée d’un sac, une corde autour du cou et de la cendre sur les cheveux, suivre ceux que j’ai ainsi offensés. J’espère que la publication de cette rectification m’évitera une telle punition.