Gazette de Liége

Ce sont nos collègues de Sud Presse qui, dans leurs éditions de ce mardi, ont rendu publique la mort de Linda Pottier.

Linda n’était autre que la maman de Nathan-Mehdi, un adolescent de 15 ans abattu par Nordine Amrani, le 13 décembre dernier. Ce jour-là vers midi, Nathan-Mehdi se trouvait place St-Lambert. Il attendait son bus pour rejoindre sa maman à Rocourt. Amrani a alors sorti son arme, jeté ses grenades, tuant six personnes en blessant plus de cent autres avant de se donner la mort.

Depuis ce jour, Linda avait cessé de vivre. La disparition de son fils lui était insupportable. Ses proches, son mari, ses amis ont tout fait pour la soutenir, mais Linda avait pris sa décision depuis plusieurs mois. En janvier, elle avait déjà tenté de se suicider. Malgré cette tentative avortée et l’aide d’un psychologue, elle n’avait pas fait mystère de son intention de repasser à l’acte.

Et ce week-end, cette maman meurtrie de 40 ans s’est donné la mort en ingérant, à l’aide d’alcool, une dose massive de médicaments.

Selon certains de ses proches, Linda avait tout planifié. Divorcée du papa de Nathan-Mehdi, Linda avait refait sa vie et était la maman de Romain, un garçonnet de 6 ans. Un gamin qu’elle adorait, mais la douleur de vivre était trop importante.

Sur les réseaux sociaux, le second mari de Linda et donc le papa de Romain a confié tout l’amour qu’il avait pour son épouse. "Linda était une femme extraordinaire. Sa souffrance, personne ne peut la comprendre, elle a souffert depuis son enfance. Alors, que chaque personne respecte son choix. Elle était à bout. Je suis moi-même à bout."

Linda repose au funérarium de Rocourt. Elle sera incinérée jeudi après midi, au crématorium de Robermont. Elle ne reposera donc pas à côté de son fils. Nathan-Mehdi a en effet été inhumé au cimetière de Jupille.