Gazette de Liége

Deux bandes rivales en sont venues aux mains, une jeune femme est décédée.

Dimanche, peu avant minuit, une violente bagarre a éclaté rue des Français, à Ans. Dans des circonstances encore indéterminées, deux groupes de personnes appartenant à des bandes rivales de la communauté albanaise ansoise se sont retrouvés à l’endroit, manifestement pour en découdre. Les personnes impliquées étaient en effet toutes embarquées dans plusieurs véhicules qui se sont percutés.

Tout le monde est alors sorti des voitures, en possession de barres de fer et autres couteaux. La bagarre a été d’une violence inouïe. Au final cinq personnes se sont retrouvées à terre et une jeune femme a été mortellement touchée. Les quatre autres personnes ont été blessées et prises en charge par les services de secours. À l’heure d’écrire ces lignes, elles seraient hors de danger. Alertée, la police est également intervenue en nombre.

La police d’Ans a demandé l’aide de collègues des zones voisine et de la garde fédérale. Plusieurs personnes autres que celles qui ont été blessées ont été privées de liberté.

Pour Patrice Lempereur, le président du conseil de quartier d'Ans-Coteaux où se sont déroulés les faits, "il n’y a aucune raison, prétexte ou excuse qui puissent justifier les actes de révolte commis en cette circonstance dans notre quartier. Ces fauteurs de trouble, outre risquer de blesser les représentants des forces de l’ordre ou les citoyens, donnent une image et une réputation au quartier qui justement nécessite les efforts de tous".

Le Président du conseil de quartier d’Ans Coteaux pense qu’il est temps d’avoir collectivement honte pour les fauteurs de trouble incitant à la violence gratuite. "Les efforts de tous et de tous les jours pour arriver à améliorer le cadre de vie de notre quartier doivent s’intensifier afin d’assurer un avenir économique et social à ses citoyens, c’est ce que nous faisons au quotidien."