Gazette de Liége

Près de 90 % des dossiers ouverts dans le cadre de la procédure de remboursement des rémunérations indûment perçues au sein des anciens comités de secteur de Publifin sont réglés ou en passe de l’être, a précisé jeudi soir Paul-Emile Mottard, président du CA, lors de l’AG extraordinaire. Il a fait le point, face aux représentants des actionnaires présents, sur les actions mises en œuvre depuis l’installation du nouveau CA le 30 mars. Il a évoqué la mise en place d’un plan de remboursement, comme souhaité par la commission d’enquête parlementaire Publifin. Les montants ont été fixés sur base du taux de présence effective des membres des anciens comités de secteur et une pénalité supplémentaire a été appliquée pour les présidents. Paul-Emile Mottard a précisé que le CA examinera prochainement les mesures à prendre envers "ceux qui ne se sont pas manifestés positivement". La voie qui sera suivie sera sans doute judiciaire.

Une avance de trésorerie de plus de 33 millions d’euros était en outre inscrite à l’ordre du jour de l’AG. Ceci fait suite à l’arrêté d’improbation des comptes 2015 par la tutelle pour des raisons liées aux rémunérations indûment perçues au sein des anciens comités de secteur. Cet arrêté a des conséquences importantes puisqu’il empêche la présentation des comptes 2016 et le versement des dividendes aux communes associées. Raison pour laquelle il a été décidé de procéder à une avance de trésorerie correspondant à 90 % du dividende estimé de l’exercice 2016.

Le président du CA a également souligné qu’il n’y aura pas de tabou à l’égard de Stéphane Moreau. "La question des rémunérations sera posée", a-t-il ainsi assuré.