Gazette de Liége Ce jeudi, dix-septième débat politique RCF-La Libre/DH sur les enjeux du scrutin communal à Aywaille.

À deux pas de Spa, aux portes des Ardennes, avec ses grottes de Remouchamps, son Ninglinspo (unique torrent belge), l’impétueuse rivière Amblève et ses épaisses forêts, Aywaille fut longtemps prisée par les touristes. Mais en quelques décennies, le tourisme a évolué. De ce riche passé, il reste bien sûr une trace certaine, un mélange de commerces et de potentiel touristique qui doit se remettre en question, se réinventer pour éviter le piège de la cité-dortoir liégeoise. Elle a les atouts pour le faire, quant aux capacités… la politique joue son rôle.

Depuis six années déjà, c’est la majorité libérale Ensemble qui détient, seule, les rennes du pouvoir. Après 24 années d’une union sans faille MR-CDH en effet, il aura suffi d’un dossier, celui du projet Maya, pour que les masques tombent, que les esprits s’échauffent. En 2012, Ensemble l’avait largement emporté, raflant 13 des 21 sièges du conseil. Et depuis 2012 dès lors, c’est Ensemble qui prend, seul, toutes les décisions…

L’enjeu semble donc clair à Aywaille : la majorité a-t-elle convaincu ? Ensemble le pense et la liste rapidement constituée et pour laquelle "il a fallu faire des choix", précisait Philippe Dodrimont, rassure. Mais une nouvelle donne est à prendre en compte : ce n’est plus Philippe Dodrimont - 3.000 voix de préférence pour 12.000 habitants en 2012 - qui mènera la liste (il la poussera) mais bien Thierry Carpentier. Il doit convaincre…

Face à lui, Ecolo est le seul parti à se présenter sous sa bannière mais Yves Marenne, présent, laisse la première place à la jeunesse : Daphné Wislez. Au PS comme au CDH, opération toilettage post-affaire Publifin… même si les partis locaux n’ont rien à se reprocher. Frédéric Sevrin mènera la liste d’ouverture Progrès (apparentée PS) tandis que plusieurs élus CDH, dont Vincent Moyse, se sont associés au groupement citoyen Aywaille Demain. Parmi les thèmes qui seront abordés, il sera notamment question de la redynamisation du centre, d’urbanisme, de sécurité et de finances...


>> Émission "Le débat politique", jeudi 28 juin de 18 h 15 à 19 h, rediffusions samedi 30 à 13 h 15 et dimanche 1er à 18 h 15. RCF est à écouter sur 93.8FM.