Gazette de Liége

Dans la rue Vieux Thier, à Bellaire, la conduite de gaz s’arrête au milieu de la rue. Pourtant, dans les 300 derniers mètres de la voirie, il y a désormais treize ménages qui souhaitent être raccordés au réseau.

De plus, la rue Vieux Thier est actuellement en pleins travaux de rénovation. Pour les riverains, c’est donc le moment ou jamais pour prolonger la conduite et permettre à tout le monde de se chauffer au gaz.

"Le problème, c’est que notre demande de raccordement est refusée par Resa c ar, selon leur calcul, l’investissement n’est pas rentable, explique François Lénelle, porte-parole des riverains de la rue. L’intercommunale nous propose dès lors le raccordement à un coût prohibitif, à savoir 46 000 euros à diviser par le nombre d’habitants intéressés".

Une situation qui interpelle et qui a été au cœur des débats lundi soir lors du Conseil communal de Beyne-Heusay. Les conseillers indépendants Frédéric Tooth et Jean-Louis Marneffe ont en effet déposé un point en urgence sur le sujet.

"En tant qu’actionnaire, il est normal que la commune se pose des questions, notamment sur le calcul de rentabilité effectué par Resa", a souligné Frédéric Tooth. Le conseiller a ensuite ajouté que "l’objectif d’une intercommunale, en tant que service public, c’est tout de même de permettre une meilleure mutualisation des coûts. En outre, ce refus rentre en contradiction avec la volonté wallonne d’interdire à terme les chaudières à mazout".

Le conseiller Serge Francotte s’est quant à lui interrogé sur le fait que des conduites de gaz puissent être ou non à l’avenir prolongées dans les zones rurales ou semi-rurales. "Le cas de la rue Vieux Thier s’inscrit dans un questionnement bien plus large qui concerne l’avenir énergétique de beaucoup de foyers", a-t-il déclaré.

Le bourgmestre Serge Cappa (PS) a indiqué de son côté qu’il voulait "inviter les responsables de Resa à venir s’expliquer devant les conseillers communaux". Le maïeur a également déclaré qu’il souhaitait organiser une commission communale spéciale début avril sur le sujet. Reste à voir si ces initiatives pourront déboucher sur du concret.