Gazette de Liége

Le suspense est à son comble à Remicourt, petite commune de la province de Liège de 6.000 habitants. En avril 2017, le bourgmestre a fait l'objet d'une motion de méfiance et un nouveau bourgmestre a été mis en place. Une décision politique qui n'a pas fait l'unanimité au niveau de la population. La politique instable a encouragé de nombreux citoyens à se présenter. Le 14 octobre, l'électeur remicourtois aura le choix entre sept listes différentes, dont deux d'entre elles à candidat unique. L'année 2017 a été particulièrement mouvementée à Remicourt. Le conseil a voté une motion de méfiance à l'égard du bourgmestre Thierry Missaire. Il a donc été destitué et Jérôme de Neuville a pris sa succession.

Lors des élections de 2012, Jérôme de Neuville était tête de liste EC, mais Thierry Missaire qui avait fait plus de voix de préférence, avait accédé à la fonction maïorale.

A la suite de cette motion de méfiance, le conseil a littéralement implosé, conduisant à l'émergence de sept listes électorales, dont deux à candidat unique (M.C. et P.P). Les cinq autres listes (Renouveau, Horizon, E.C. 2.0, Vous! et PRS) comptent au moins une personnalité politique élue en 2012.