Gazette de Liége Les projets liégeois et néolouvaniste se valaient. Mais André Antoine a pesé plus lourd.

Avec la Capitale européenne de la culture 2015 et l’Exposition internationale 2017, ce fut un des trois grands revers principautaires des dernières années. Le 6 mars 2012, le gouvernement de la Communauté française optait pour Louvain-la-Neuve contre Liège comme lieu d’implantation du futur Centre de formation pour sportifs de haut niveau (CFSHN). Les travaux ont débuté en juin dernier sur le site du Blocry. L’inauguration est prévue pour le printemps 2019.

Si le projet a été, chemin faisant, nettement revu à la baisse, son budget passant de 70 à 32 millions d’euros, l’épilogue a laissé un arrière-goût d’amertume à plus d’un décideur liégeois. Mais comment est-on arrivé à ce choix final et quels sont les éléments qui ont pesé sur la balance ? C’est l’objet d’une étude que vient de publier Jérôme Defosse, master en administration publique (UCL), dans le Courrier hebdomadaire du Crisp 1.

Le choc des titans

(...)