Gazette de Liége Le collège communal a retenu 77 actions prioritaires issues du processus "Réinventons Liège".

"Comment vivre mieux au travers d’un Projet de Ville revisité ?" : c’est ainsi que la "Gazette" résumait en mars le lancement par le collège communal du processus participatif "Réinventons Liège". Lequel, ainsi qu’évoqué, consiste en une troisième actualisation du Projet de Ville autour de trois axes majeurs visant à faire de Liège "une ville inclusive, innovante et résiliente". Une actualisation qui est apparue nécessaire aux autorités communales, du mois si l’on en croit le bourgmestre Willy Demeyer (PS), compte tenu tant des modes de communication actuels que des nouveaux enjeux de société. "On était déjà depuis 2003 dans une démarche participative pour laquelle Liège a d’ailleurs été pionnière mais il était nécessaire de l’actualiser", a-t-il rappelé ce lundi alors même que le collège communal conviait à la présentation des résultats de l’opération "Réinventons Liège".

Un grand brainstorming urbain

Initiée il y a donc un peu moins de neuf mois, cette dernière a consisté en plusieurs phases dont celle du dépôt d’idées. Le but étant comme souligné par le bourgmestre liégeois de "faire appel à l’intelligence collective" afin de pouvoir mettre en œuvre une politique dite de rupture, ce qui implique selon lui "la nécessité de choix clairs et assumés". Ainsi, via une plate-forme numérique et exclusivement par ce biais, à savoir www.reinventonsliege.be, les citoyens liégeois ont été invités durant 75 jours à déposer leurs projets. Au final, ce sont 983 projets qui ont été déposés, soit treize par jour, lesquels couvrent toute une série de domaines. Durant 25 jours, chacun a ensuite pu exprimer un vote pour son ou ses projets préférés, soit au final 94 688 votes émis par un peu plus de 5 000 personnes différentes. Ce grand brainstoming urbain s’est poursuivi par une phase d’analyse de la part des services communaux, les idées en question étant classées en sept thématiques et six grandes tendances ayant pu être dégagées.

La mobilité en tête des priorités

Parmi ces dernières, le collège liégeois vient de retenir 77 actions jugées prioritaires issues de ce processus participatif. Lesquelles sont véritablement de toute nature, concernant l’ensemble du territoire ou un quartier propre, s’adressant à toute la population ou à un public spécifique, plus ou moins coûteuses, et ce même si des priorités convergentes reviennent (et pour cause car ceux qui ont déposé les projets sont parfois les mêmes). C’est ainsi donc que l’on retrouve en première position la mobilité, voulue douce et durable, laquelle a remporté le plus de suffrages avec plus de 26 000 votes. À cet égard, outre le tram qui se fait attendre, le collège promet la réalisation des bus à haut niveau de service ainsi que la mise en place de "corridors cyclables". Viennent ensuite la volonté exprimée de disposer d’espaces publics et verts de qualité au sein des différents quartiers (des engagements étant pris en la matière en termes de piétonnisation et de verdurisation), celle de favoriser les circuits dits courts et l’agriculture urbaine ainsi que celle d’une ville davantage solidaire, le projet des casiers pour SDF ayant été repris. Certains d’entre eux, et ce même s’il ne s’agit encore que d’études, ont déjà été intégrés au budget 2018 qui sera débattu et voté prochainement et "Réinventons Liège" ne compte pas s’arrêter là puisque des ateliers participatifs sont prévus dans les quartiers ainsi que des conférences et un suivi numérique.