Gazette de Liége

Grégory Philippin, bourgmestre d'Ans depuis la démission de Stéphane Moreau en janvier 2017, mène la liste PS à Ans pour les élections communales du 14 octobre prochain. En tant que candidat-bourgmestre, il souhaite que son groupe récupère la majorité absolue.

Le PS ansois, qui détient 14 sièges sur 29 au conseil communal, forme la majorité avec le MR et le cdH. Les échevins PS sortants (Nathalie Dubois et Philippe Saive) figurent également sur la liste comme Francy Dupont, qui assure la présidence du conseil communal. On y retrouve également Yves Parthoens, qui a été bourgmestre faisant fonction à l'époque de Michel Daerden, ainsi que l'ancien directeur général de la commune d'Ans Walther Herben. Si aucun autre candidat-bourgmestre ne s'est officiellement annoncé, on peut légitimement s'interroger sur les chances de Grégory Philippin de voir réaliser le meilleur score de sa liste, lui qui est bourgmestre depuis peu et qui a succédé à un Stéphane Moreau emporté par le scandale Publifin. Il a en effet face à lui un Yves Parthoens très populaire dans le bas d'Ans et un Walther Herben qui était très proche de feu Michel Daerden.

"L'objectif est que l'un de nous réalise le meilleur score, tous partis confondus, et que le PS reprenne la majorité absolue", a précisé Grégory Philippin. Quant à Walther Herben, il a répondu n'avoir aucun point de repère étant "jeune candidat". "J'espère réaliser le meilleur score possible, à titre personnel, de sorte que cela serve à la liste et que cela permette au PS d'avoir un maximum de candidats élus", a-t-il ajouté.

La plupart des conseillers communaux sortants sont aussi sur la liste comme Raphaël Quaranta, Christopher Gauthy ou Fernand Gingoux. Y figurent aussi le conseiller CPAS, et président du conseil de quartier d'Ans Coteaux, Patrice Lempereur ainsi qu'Anne-Marie Perin, surnommée la dame de coeur et élue Super mamy il y a quelques années.

Face au PS, MR-IC, le cdH, Ecolo et Défi déposeront des listes. D'autres formations pourraient le faire également comme Wallonie Insoumise. Quant à Henri Huygen, exclu du PS à la suite des propos homophobes qu'il aurait tenus à l'égard du premier échevin libéral Thomas Cialone, il pourrait déposer une liste sous l'appellation Ans'emble. Le conseil communal d'Ans ne s'étant pas encore réuni depuis que ce dernier a remis sa démission, il est donc toujours échevin mais sans attributions puisqu'elles ont été redistribuées.