Gazette de Liége

Elles débuteront le 2 octobre prochain, sur le coup de 18h30 et non de 18h comme à l’accoutumée mais toujours dans le cadre du Théâtre de Liège. Elles, ce sont les petites sœurs des Grandes conférences liégeoises, ces dernières étant bien connues sur la place liégeoise et réunissant toujours plus de spectateurs au sein du palais des Congrès. Mais il faut constater que depuis leur lancement il y a cinq ans au départ de l’Alliance française de Liège créée quelques mois auparavant et présidée par l’ancien ministre et échevin William Ancion, celles-ci sont devenues grandes, trouvant leur public malgré un calendrier événementiel liégeois fort chargé.

L’Alliance française de Liège s’inscrit dans un mouvement international fondé à Paris en 1883, voulu apolitique et non confessionnel et s’étant donné pour mission d’enseigner la langue française dans le monde, d’organiser des manifestations culturelles et de rassembler à l’étranger les amis de la France. S’appuyant sur un réseau regroupant plus de 1 000 associations locales implantées dans une centaine de pays et concernant potentiellement 20 millions de personnes, l’antenne liégeoise de l’Alliance française entend participer à "la promotion de la langue et de la culture françaises ainsi que des cultures francophones", s’inspirant notamment en l’espèce de "l’amitié séculaire entre Liège et la France".

Entre autres activités, cette association réunissant des personnalités francophiles organise ou soutient des épreuves de connaissance du français (cours, tournoi d’éloquence, prix littéraire…) et des événements valorisant le patrimoine culturel liégeois et francophone. Mais ce pour quoi l’Alliance française de Liège est surtout connue, elle qui peut compter sur un noyau dur de 350 membres adhérents, ce sont ses désormais fameux "Lundis".

Des personnalités de renom

À savoir une série de rendez-vous mensuels consistant en des rencontres voulues intimes avec des personnalités de renom, lesquelles ont en commun l’amour de la langue et de la culture françaises. Comme expliqué par William Ancion et outre un choix qui s’est révélé judicieux en termes de lieu et d’horaire, le label Alliance française n’est pas pour rien dans leur succès. Et il explique aussi sans doute le fait que de véritables têtes d’affiche se laissent convaincre de venir "faire déguster au public liégeois les merveilles de notre langue et de notre culture".

Pour la sixième saison de ses "Lundis", l’Alliance française de Liège accueillera le 2 octobre l’ancien Premier ministre français et actuel maire de Bordeaux Alain Juppé. Avec pour thème "Réformer la France", le candidat à la présidence de la République évoquera son parcours et son programme en n’oubliant sans doute pas de donner son point de vue sur l’hôte de l’Elysée. Cinq autres noms seront au programme des mois suivants, au Théâtre de Liège et à la salle académique de l’Université : le trio Linéart-Debaix-Salemi pour un hommage à Georges Brassens, l’écrivain haïtien Dany Laferrière, le champion du monde d’orthographe Bruno Dewaele, la journaliste spécialiste du Congo Colette Braeckmann et Luc Vandermaelen pour un hommage filmé au poète Emile Verhaeren.Bruno Boutsen