Coup de théâtre à Grâce-Hollogne: le bourgmestre n'est pas installé

Jérôme Jacot Publié le - Mis à jour le

Gazette de Liége Le conseil communal de Grâce-Hollogne a été installé en début de soirée. Mais le bourgmestre n'a pas été désigné.

Ambiance surchauffée dans une salle qui l'était tout autant. Les pro-Dony d'un coté, les pro-Mottard de l'autre. Et au milieu de tout, une chaise vide, celle de Serge Stassart l'élu PTB qui avait décidé de renoncer, ce renoncement profitant au PS qui voyait ainsi un 16e élu - Laurent Terlicher en l'occurrence - siéger. 

Depuis le 14 octobre, et même bien avant, les deux clans ne se parlent plus. En atteste la prestation serment de Jean-Marie Herbillon (pro Dony) qui au terme de la formule consacrée ajouta "et je ne prête pas fidélité aux élus PS qui ont trahi leur parti…" Allusion à peine voilée à la décision de Maurice Mottard, le vainqueur des élections, de partir avec le MR, Ecolo et rcGH afin d'avoir une majorité pour gérer la commune. "Une majorité que la Fédération du PS a elle même laissé faire…" a souligné Serge Stassart dans sa lettre de renonciation.

Cela laissait donc augurer une seconde partie de séance à couteaux tirés entre deux courants désormais numériquement à égalité mais tout le monde a été renvoyé dos à dos puisque la désignation du bourgmestre et des échevins a été postposée "car une plainte a été déposée par Manu Dony contre Maurice Mottard dans le cadre du respect des dépenses électorales (NDLR: on parle d'un non-respect entre 750 et 1.000 €) - ", révélait Angela Quaranta qui présidait la séance. Prochaine séance pas avant janvier… voire février.

L'ancien collège - amputé de Déborah Colombini - gérera donc les affaires courantes jusqu'à la désignation des nouveaux bourgmestre et échevins.

   





Jérôme Jacot

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM