Gazette de Liége L’exposition est à voir jusqu’au 10 novembre au musée Grand Curtius à Liège.

Le XIXe siècle, qui démarre avec la Révolution française de 1789, marque la fin de l’Ancien Régime et signe les débuts de l’époque contemporaine. Une dynamique nouvelle s’instaure, celle de l’entrepreneuriat, qui fait passer le monde d’une société agricole à une société industrielle, avec l’émergence de deux classes sociales en conflit : la bourgeoisie et le prolétariat. Quant à l’Eglise, elle perd son monopole pour laisser triompher la science.

Installée sur deux niveaux du palais Curtius, l’exposition "D’un monde à l’autre, le long XIXe siècle à Liège (1789-1914)" met en lumière les bouleversements que vont connaître les Liégeois et Liégeoises dans leur vie quotidienne durant ce siècle qui s’étire jusqu’au premier conflit mondial, en 1914. En 40 ans, les Liégeois vont connaître cinq régimes politiques différents : Principauté de Liège (985-1795), République française (1795-1804), Empire français (1804-1814), Royaume de Hollande (1815-1830) et Royaume de Belgique (1830-). Autant de nouveaux systèmes auxquels la population a dû s’adapter.

L’exposition invite à découvrir de nombreuses œuvres, objets exceptionnels, pièces rares et documents inédits, puisés au sein des abondantes collections des musées de Liège et qui constituent les témoins singuliers de ce siècle en mouvement.

Le monde du travail, les industries nouvelles, le développement des sciences, les transformations urbaines, le calcul du temps et les systèmes des poids et mesures, mais aussi le rôle de la femme, la peine de mort, la conscience identitaire, constituent quelques-uns des grands thèmes de cette exposition.

On y découvre la naissance de l’archéologie, l’essor des manufactures d’armement, l’apparition des premiers portraits photographiques, ou les combats entre religion et laïcité. L’exposition rappelle également le rôle de grandes figures historiques et politiques, et donne à voir des œuvres d’artistes et créateurs renommés.

A découvrir jusqu’au 10 novembre, du lundi au dimanche de 10 à 18 heures. Fermé le mardi et les jours fériés. Entrée gratuite.