Gazette de Liége Une exposition internationale sera présentée du 6 février au 12 mai 2019.

Le 2 mai 2019, cela fera 500 ans que le célèbre peintre, sculpteur, philosophe, ingénieur, urbaniste, botaniste et anatomiste italien Léonard de Vinci s’est éteint. À l’occasion de cet anniversaire, une exposition d’envergure internationale sera présentée au Musée de la Vie wallonne à Liège (Espace Saint-Antoine). Si l’ouverture de celle-ci en Cité ardente n’est pas encore pour tout de suite, l’équipe à la manœuvre à l’origine de cette exposition a souhaité en dévoiler les premiers aspects, d’autant qu’elle est déjà présentée dans d’autres villes et que ses concepteurs sont Liégeois.

Créée à Bruges en 2017 par les Liégeois Jean-Christophe Hubert (historien d’art et commissaire de nombreuses expositions) et Vincent Damseaux (ingénieur de formation), l’exposition "Leonardo Da Vinci, les inventions d’un Génie" a déjà voyagé à Istanbul, Antalya, et se trouve actuellement à Lyon où elle attire un grand nombre de visiteurs chaque jour. Sa prochaine étape sera Liège avant de poursuivre son chemin à Barcelone, Moscou, Kiev et Dubai.

Imaginée il y a quatre ans, on retrouve derrière la réalisation de cette exposition une équipe pluridisciplinaire, composée d’ingénieurs, historiens, graphistes et artisans liégeois qui ont souhaité "valoriser, faire le point sur les dernières recherches historiques et scientifiques publiées sur le maître" afin d’approfondir la connaissance de tous sur ce dernier. "Souvent, on retient de lui sa facette de peintre, mais il est surtout un formidable ingénieur en avance sur son temps", souligne Jean-Christophe Hubert qui le définit non pas comme un inventeur mais "un visionnaire".

Plus de 120 maquettes

Cette exposition présente plus de 120 maquettes réalisées à Liège sur base des dessins de Léonard de Vinci. "Il s’agit de la plus importante collection itinérante au monde", insiste le concepteur. "On a dû partir des Codex pour réaliser ces maquettes qui sont soit des dessins détaillés, soit des croquis sommaires. On a dû passer par une phase de compréhension des croquis puis par une phase de digitalisation avant leur réalisation concrète. On a pu se rendre compte que certaines sont réalisables, d’autres sont utopistes", détaille-t-il. Ces maquettes s’accompagnent au cours de l’exposition de documents du XVe et XVIe siècle, du Codex et de machines à manipuler permettant aux visiteurs de découvrir plus de 250 objets illustrant le travail du plus célèbre génie de la Renaissance. "On y présente toutes les facettes de l’artiste. C’est quelqu’un qui n’a eu aucune formation, qui n’a pas eu accès à l’enseignement prévu pour les notables de l’époque. Il a uniquement travaillé sur base de l’observation comme par exemple le vol de l’oiseau qu’il a traduit en machine" , explique encore le commissaire.

À noter que la collection Elskamp du Musée de la Vie wallonne, composée d’astrolabes, d’instruments de mesure et scientifiques datant du XIVe au XIXe siècle, sera par ailleurs dévoilée à cette occasion.

>> À voir du 6 février au 12 mai 2019.