Gazette de Liége

Je suis content de voir que les gens se l’approprient, qu’ils y prennent le train bien sûr mais aussi qu’ils puissent y faire leurs courses, voir des expositions " C’est en ses mots que s’exprimait Santiago Calatrava, de passage à Liège un an après l’inauguration de "sa" gare aux Guillemins. C’est qu’outre le fait d’être désormais connue et reconnue au-delà de nos frontières et malgré le triste état dans lequel se trouvent encore ses abords immédiats, cette grande cathédrale ferroviaire est bien plus qu’une simple gare.

En effet, si les premiers mois furent laborieux, divers équipements ont désormais vu le jour en son sein. Qu’il s’agisse de boutiques diverses ou de lieux pour se restaurer, d’un service de repassage ou d’une Maison de la mobilité, ou bien encore d’un "Point Vélo", inauguré il y a un peu plus d’un an et installé au niveau de l’ancienne gare. En outre, la gare Calatrava a également servi de cadre à plusieurs expositions dont "SOS Planet" constitue l’exemple le plus marquant et réussi.

Désormais, forte de ses 30000 navetteurs quotidiens, la gare des Guillemins s’apprête à se doter d’un nouvel outil, à savoir un "milieu d’accueil de la petite enfance". Ce projet d’ouverture d’une crèche aux Guillemins ne date pas d’hier mais il est aujourd’hui en bonne voie. En effet, le Conseil communal avait hier soir à son ordre du jour l’adoption de la convention de partenariat établie entre la Ville, l’ONE et la SNCB-Holding et fixant les droits et obligations de chacun.

"Il s’agit en l’espèce d’un projet pilote, ce qui fait que malgré les restrictions de l’ONE, on va pouvoir ouvrir 24 nouveaux lits sur le territoire de la ville", se réjouit l’échevin liégeois Benoît Drèze (CDH), en charge de la Petite enfance. En effet, au vu du contexte budgétaire, il n’y a plus actuellement de programmation possible en la matière en Communauté française. La future crèche sera installée à flanc de colline, soit à l’arrière de la gare, au niveau du dépose-minute et du parking "kiss and ride". " La SNCB fournit un bâtiment de 300 m² qui sera aménagé en configuration crèche", explique Benoît Drèze, qui précise : "On est en train de finaliser les marchés pour l’équipement qui sera à la pointe".

Ce dernier évoque par ailleurs les prochaines étapes devant mener à l’ouverture de ces 24 nouvelles places d’ici la fin de l’été. "Il manque encore un accord du ministre Nollet qui devrait intervenir prochainement". Ainsi que l’explique encore l’échevin liégeois, lequel souligne que ce projet s’inscrit dans le plan 2008-2015 de la Ville en matière d’accueil de la petite enfance, "trois publics sont visés dont les navetteurs mais aussi le personnel et les riverains directs de la gare".

Compte tenu de cela, les horaires d’ouverture seront adaptés, à savoir de 6 heures 15 à 19 heures 30. Enfin, le budget dévolu à ce projet est important et s’élève à quelque 300000 euros rien que dans le chef de la SNCB-Holding, le coût net à charge de la Ville étant de 280000 euros par an. Une extension n’est pas impossible.