Gazette de Liége Ils dessouchent des arbres dans des pentes inaccessibles aux machines.

Au départ, je ne croyais pas que mes deux chevaux de trait pourraient travailler sur des pentes avec un tel dénivelé, raconte Olivier, conducteur de chevaux. Mais, contre toute attente, ils sont très à l’aise".

Il faut dire que les flancs de la montagne Saint-Pierre sont très escarpés. Cette vaste réserve naturelle demande de l’entretien. Les pelouses calcaires, un écosystème très rare en Belgique, ont régulièrement besoin d’être remises en lumière afin de faciliter le développement des orchidées, des genévriers et de toute une série d’espèces d’insectes qui y ont trouvé refuge. Le problème, c’est qu’aucune machine ne peut travailler sur une telle pente. Alors, comment faire ?

Les membres de Meneurs, un groupement de conducteurs de chevaux, ont proposé une solution à Natagora, association chargée de la protection du site : faire appel à la surprenante force des chevaux de trait. L’expérience a commencé la semaine dernière et est un franc succès. La collaboration entre les associations est partie pour durer au moins jusqu’à l’année prochaine.

"Ce sont des chevaux de trait de race ardennaise, explique Xavier, maraîcher bio et conducteur de chevaux. Ils ont l’habitude de grimper sur des reliefs pentus. Courts sur pattes et très solides, ces chevaux trapus ont un sang-froid à toute épreuve. C’est facile de travailler avec eux".

Les deux chevaux, encadrés par quatre hommes, arrivent à dessoucher les racines des noisetiers qui empêchent le bon développement des espèces typiques du site naturel. Pour ce faire, les ouvriers hachent les racines les plus gênantes avant d’entourer la souche avec une chaîne reliée au cheval de trait. L’animal n’a plus qu’à tirer, permettant l’arrachage du noisetier. Le travail de forcené effectué par les chevaux permettra de faciliter la tâche des chèvres et moutons chargés d’entretenir les flancs de la montagne Saint-Pierre. Les ovins pourront brouter tranquillement les pâturages situés sur ces pelouses calcaires exceptionnelles.