Gazette de Liége Fiscalité

Après les parkings, les terrasses… Jeudi soir, en marge des remous créés par le vote sur les parkings payants, le Conseil communal de Herstal a dû se prononcer sur un nouveau règlement qui risque de faire bondir une nouvelle fois les commerçants. La Ville a décidé d’établir un règlement relatif à l’occupation du domaine public par les terrasses.

"Notre volonté n’est pas de faire payer les commerces absolument, d’ailleurs nous avons instauré une prime, a expliqué Franco Ianieri (PS), l’échevin des Finances. Mais nous ne voulons plus que les gens mettent n’importe quoi".

Dans le prolongement des chantiers entamés sur la place et dans l’hypercentre, le nouveau règlement vise à rendre à Herstal un caractère convivial. Parmi les conditions, tout propriétaire d’une terrasse devra disposer d’un trottoir de minimum 2,5 mètres "pour laisser un mètre de passage". L’autre mesure forte, c’est l’harmonisation du mobilier. Cette harmonisation n’est pas globale, "c’est-à-dire qu’il faut une couleur par terrasse".

Par ailleurs, une taxe est fixée à 20 euros le m² pour les terrasses annuelles et à 15 euros pour les saisonnières. "En contrepartie, il y a une prime annuelle fixée à 50 euros le m² pour 2013-2014 et à 30 euros pour 2015-2016".

N’étant pas contre une réglementation mais la jugeant "trop restrictive et réglementée", le PTB s’est abstenu. Du côté du MR, on déplore ce règlement qui tombe plutôt mal. "On ne cesse de nous dire que ces mesures, comme les parkings payants, sont là pour soutenir les commerçants. J’ai envie de dire : arrêter de les soutenir", a ironisé Jennifer Maus. "Il n’y a même pas d’estimation du coût de l’harmonisation d’une terrasse. Vu la situation difficile dans laquelle les commerces se trouvent, on aurait pu attendre", a-t-elle souligné.

Tendu, électrique, le Conseil communal de Herstal de jeudi soir était aussi celui du vote sur les parkings payants. La grande foule avait fait le déplacement et n’a pas hésité à huer le maïeur Frédéric Daerden et le vote de la majorité PS-EPH en leur faveur. Cinq zones sont définies avec 15 minutes gratuites dans l’hypercentre et 2h gratuites dans les parkings. Le règlement entrera en vigueur le 1er janvier 2014.M.Be.