Gazette de Liége Sur les marchés, Intradel sensibilise les citoyens à l’importance de diminuer l’usage de produits toxiques.

Bonjour Madame, est-ce que vous faites vous-mêmes vos produits d’entretien ? Non ? Eh bien, venez, on va vous montrer comment on fait. C’est facile et rapide à faire et vous pourrez repartir avec des échantillons gratuits que vous pourrez tester chez vous !". Sur le marché communal hebdomadaire de Welkenraedt, Virginie Van de Weyer, animatrice en charge de la prévention des déchets chez Intradel, interpelle les passants venus faire leurs emplettes auprès des commerçants ambulants.

"Non merci, je n’ai pas le temps pour ça", lance une dame marchant au pas de course. "Je ne suis pas contre mais si je passe mon temps à faire ça, je ne m’en sors plus. Moi, je fais déjà tout au vinaigre", répond Arlette (60 ans) qui se laisse toutefois progressivement prendre au jeu en assistant à la préparation d’une crème à récurer, d’un nettoyant multi-usage et d’un liquide vaisselle. Pour ce dernier, rien de plus simple, dans un flacon de 500 ml : remplissez 1/5 d’un flacon de liquide vaisselle écologique (ou savon noir), ajoutez une cuillère à soupe de bicarbonate de soude, mélangez, remplissez doucement d’eau tiède, ajoutez encore cinq gouttes d’huile essentielle de citron et agitez. "Bon, je vais tester chez moi et voir si ça fonctionne", dit-elle plutôt conquise par la rapidité de la démonstration. Véronique (46 ans), quant à elle, réalise déjà elle-même son produit nettoyant pour WC "avec de l’eau bouillante, du bicarbonate et du vinaigre". " Je fais aussi moi-même mon produit à lessiver avec du lierre, de l’eau bouillante et du bicarbonate", précise-t-elle. Voilà un an que cette dernière s’est mise au produit d’entretien fait maison. "Je suis partisane de ne plus utiliser de produits ménagers contenant des produits chimiques", préférant a contrario l’utilisation de produits naturels "pour le bien de la nature". De plus, "cela ne demande pas beaucoup de temps et c’est moins cher que les produits vendus en magasin".

Polluer moins et faire des économies

Commencée le 29 mars sur le marché de Visé (jusqu’en octobre), la campagne de sensibilisation à la diminution des produits dangereux au profit de solutions plus douces et naturelles d’Intradel se poursuit dans la province de Liège. Via son véhicule de prévention, l’intercommunale sillonne la province pour aller à la rencontre des citoyens. L’objectif ? Faire "la promotion des produits d’entretien à faire soi-même pour éviter les DSM (NDLR : les déchets spéciaux des ménages) comme les détergents, les détartrants, l’eau de javel, la soude caustique… qui sont des produits toxiques tant pour l’homme que pour l’environnement et qui nous posent beaucoup de problème pour leur destruction", explique Virginie Van de Weyer. L’occasion également de rappeler que ces déchets toxiques, corrosifs ou mutagènes au logo particulier doivent être déposés au recyparc dans les DSM.

Bien connus de nos grands-mères, les produits d’entretien d’antan connaissent un regain d’intérêt depuis ces deux dernières années. Si certains ont déjà franchi le pas, d’autres restent encore dubitatifs quant au coût, au temps ou à leur efficacité. "C’est pourquoi on leur propose de réaliser un produit devant eux en trois minutes. On leur explique que le sel, le vinaigre, le bicarbonate ou le savon noir se trouvent facilement en magasin à petit prix. Enfin, on leur propose de tester les préparations chez eux. On leur donne aussi un livret avec des recettes de produits de base à réaliser", poursuit l’animatrice qui souligne l’efficacité de cette campagne avec entre 50 et 100 personnes sensibilisées par marché. "Je ne suis pas sûre que cela aurait fonctionné il y a trois ans. On sent qu’il y a vraiment une réflexion, une prise de conscience de la part de la population".