Gazette de Liége

La cause du sinistre doit encore être déterminée. Il s'agit vraisemblablement d'une explosion due au gaz. Mercredi matin, les secours n'étaient pas en mesure de dire avec certitude si des personnes avaient péri dans le sinistre qui a frappé ces deux immeubles de cinq étages au 19 et 21 de la rue Léopold qui comptaient chacun une dizaine d'appartements ou studios.

La ville de Liège a pu rapidement installer un centre de crise car le bourgmestre était encore présent dans l'hôtel de ville tout proche où un conseil communal procédait au débat sur le budget. La déflagration a été entendue dans tout le quartier.

Le travail des secours est difficile. Plusieurs personnes sont toujours coincées sous les décombres. Les secours devront déterminer combien de personnes vivaient dans ces deux immeubles. Il est en effet d'ores et déjà apparu que tous les occupants n'étaient pas enregistrés comme habitants de ces immeubles.

Dimanche, une alerte au gaz avait été signalée dans ce même immeuble. Les pompiers n'avaient rien découvert. Des vérifications devront être effectuées pour voir s'il s'agissait des mêmes immeubles.

Un des des immeubles s'est effondré

Une explosion a ravagé plusieurs immeubles dans la nuit de mardi à mercredi, vers 1H45, rue Léopold à Liège. La façade de l'immeuble situé au n°18 s'est écroulée peu après 7H mercredi matin alors que les pompiers essayaient d'extraire deux survivants. Le bilan est, mercredi à 7H30, de 20 blessés, dont deux graves. Mais les services de secours sont sans nouvelle des survivants qu'ils essayaient de libérer en creusant un tunnel via la rue de la Madeleine, située derrière l'immeuble. L'explosion est certainement due à une fuite de gaz.

La déflagration a été entendue à plusieurs centaines de mètres de l'explosion et de nombreuses vitres ont éclaté en éclats. Une cinquantaine de personnes sont sans abri mercredi matin. Elles sont hébergées dans l'ancienne Eglise Saint-André transformée en centre de crise. Pour les personnes préjudiciées, une cellule de crise sera mise en place dès 9H ce mercredi à la Halle aux viandes. Des employés seront présents afin d'aider les victimes à remplir les formalités d'assurance, etc. Un numéro vert (0800/94.000) a été mis en place à 6H pour les familles des victimes.

Le Bourgmestre Demeyer: un concours de circonstances

Une odeur de gaz avait déjà été signalée dimanche par un habitant de l'immeuble qui s'est écroulé mercredi à Liège suite à une explosion. Mais selon le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, les pompiers avaient effectué toutes les vérifications de manière approfondie et aucune fuite n'avait été décelée.

"Il s'agit d'un malheureux concours de circonstances", a expliqué le bourgmestre liégeois mercredi sur les ondes de la RTBF.

La ministre Turtelboom est sur place

La ministre de l'Intérieur, Annemie Turtelboom, est arrivée mercredi peu après 9H à Liège suite à l'explosion qui a ravagé une habitation rue Léopold à Liège. La ministre s'est rendue au palais provincial pour rencontrer le gouverneur de la province, Michel Foret.

Elle se rendra ensuite à l'Hôtel de Ville de Liège puis sur les lieux de la catastrophe, vers midi.

Visart: Nombre d'habitants de l'immeuble inconnu

Douze personnes étaient domiciliées dans l'immeuble qui s'est écroulé mercredi matin à Liège suite à une explosion de gaz. Mais on ne sait actuellement toujours pas combien de personnes se trouvaient dans l'immeuble au moment de l'effondrement. Dans la rue Léopold, de nombreuses habitations sont dans l'oeil de la justice pour des dossiers relatifs à des "marchands de sommeil". Le nombre de personnes résidant effectivement dans les maisons est donc difficilement quantifiable. Il n'est actuellement pas confirmé que cet immeuble soit concerné par ces dossiers mais un doute subsiste. "L'inquiétude réside dans ce qu'on ne connaît pas", a commenté le procureur général de Liège, Cédric Visart de Bocarmé, mercredi matin, sur les lieux. Une vingtaine de personnes ont été blessées, dont deux grièvement. Plusieurs personnes se trouvaient sous les gravats lorsque l'immeuble s'est effondré. des contacts oraux avaient été établis avec elles et les pompiers tentaient de creuser un tunnel pour les secourir. Il semble qu'au moins deux personnes -certaines sources font état de 4 personnes- se trouvaient sous les décombres à ce moment. "Mais on ne peut rien affirmer", a commenté le chef de corps de la police, Christian Beaupère. Selon certaines informations recueillies sur place, une jeune institutrice se trouverait sous les décombres. Ces informations devraient être confirmées ou infirmées par les autorités à 11H lors d'un point presse.

Audiences perturbées au palais de justice

L'explosion qui a détruit un immeuble de la rue Léopold à Liège a été ressentie dans un rayon de plusieurs centaines de mètres. Aux alentours de la rue, de nombreuses vitres ont explosé, notamment place du Marché, mais aussi à l'hôtel de Ville et au palais de justice. Au palais, une soixantaine de vitres ont volé en éclats. Des salles d'audience ont été sinistrées et des audiences ont dû être déplacées. Le déroulement des audiences a donc été perturbé mercredi matin à Liège.

<