Gazette de Liége

Un an après la formation de la Haute École de la Province (fusion de Rennequin Sualem, André Vésale et Léon-Eli Troclet), la Haute École Libre Mosane - HELMo - a été portée jeudi sur les fonts baptismaux par le gouvernement de la Communauté française

La fusion comprend 13 instituts d'enseignement supérieur de l'Isell - Institut supérieur d'enseignement libre liégeois - et d'Hemes - Haute Ecole mosane d'enseignement supérieur - soit Esas, CFEL, École normale primaire de Huy, Éducation Physique de Loncin, Gramme, Mode, Sainte-Claire, Sainte-Croix, Sainte-Marie, Sainte-Julienne, Saint-Laurent Sup', Saint-Martin et Saint-Roch. La seule Haute École libre de la province offrira un large panel aux 5400 étudiants encadrés par 720 professeurs. 33 formations seront organisées en économie, mode, paramédical, pédagogique, social et technique. "La fusion de ces Hautes Écoles, dit Marie-Dominique Simonet, ministre CDH de l'Enseignement supérieur, contribue à en améliorer l'offre pédagogique et la visibilité et à réaliser des économies d'échelle. Elle permet d'optimaliser les ressources de ces institutions et nullement de les restructurer au détriment du personnel."

C'est le fruit d'une réflexion menée par les deux Hautes Écoles avec les étudiants, le corps professoral, l'ensemble du personnel. "Á la clé, précisent Anne-Marie Moniotte et Alexandre Lodez, directeurs-présidents des ex-Hemes et Isell, un complément de financement permettra de garantir l'emploi à l'ensemble du personnel et de développer de nouveaux projets. "