Gazette de Liége

Hamad et Omar, des Irakiens de 24 ans et 29 ans, ont comparu détenus devant le tribunal correctionnel de Liège pour une agression particulièrement inquiétante. 

Les faits se sont produits dans la nuit du 8 au 9 octobre 2016. La jeune fille se trouvait dans un établissement avec son compagnon à Herstal. Une dispute est intervenue et la jeune femme a quitté les lieux seule. Elle a marché dans les environs avant de voir une voiture dans laquelle se trouvaient trois hommes. Hamad était le conducteur, Omar le passager avant et un mineur d’âge se trouvait à l’arrière de la voiture.

Omar a saisi le sac de la jeune femme avant de la pousser dans la voiture. C’était le début de longues minutes d’angoisse. Un des occupants lui a déclaré qu’ils allaient la violer. Ils lui ont également déclaré que "chez eux en Irak, cela n’arrivait pas aux femmes, car elle portait le hijab !" Selon la jeune femme, les faits ont duré environ une heure.

Les auteurs ont pris l’autoroute et se seraient arrêtés sur un parking. Ils ont ensuite reconduit la jeune fille à proximité de l’endroit où ils l’avaient embarquée. "Tout le monde a crié, j’ai eu peur et j’ai démarré", a déclaré Hamad. "Je me suis excusé. Je lui ai conseillé de ne pas sortir seule à cette heure-là."

Quant à Omar , qui est présenté comme celui qui a fait subir les attouchements à la jeune fille. " Je l’aurais menacée avec un couteau si je voulais b…", a expliqué le prévenu. "Je me serais mis derrière si j’avais voulu la toucher", a poursuivi l’homme qui nie avoir déclaré qu’en Irak, les filles ne se faisaient pas violer car elles portaient le hijab.

Le parquet a requis 4 ans de prison. La défense a plaidé le sursis.