Gazette de Liége

L'alliance de majorité actuelle entre le PS, le MR et idHuy (cdH) pourrait être reconduite après les élections communales du 14 octobre. Les principaux intéressés ont déjà annoncé la couleur. L'actuel bourgmestre Christophe Collignon sera pour la première fois tête de liste. C'est en 2016 qu'Alexis Housiaux, qui avait fait le plus de voix de préférence lors des élections de 2012, a cédé son maïorat à son troisième échevin Christophe Collignon.

Même s'il est probable que ce dernier garde la tête de la majorité, d'autres candidats pourraient lui faire de l'ombre. Notamment Adrien Housiaux, le fils de l'ancien maïeur, qui se présente pour la première fois aux élections mais est déjà très visible dans la vie associative et la vie citoyenne hutoise.

Avec le premier échevin et ex-député cdH Joseph George qui ne se représente pas, la liste idHuy a quant à elle perdu un élément chevronné.

En 2012, Ecolo avait décroché 17% des voix tandis que le PS avait chuté de 14,3 points de pourcentage, à 32,32%. Du côté du MR, la différence est plus faible puisqu'en 2012 il obtenait 13% des voix contre plus de 15% six ans plus tôt. "Pour Huy" et idHuy obtenaient respectivement près de 18% et 14%.

Au conseil communal, cela s'est traduit par une majorité composée de 10 sièges pour le PS, 4 pour idHuy et 3 pour le MR. Dans l'opposition se retrouvent Pour Huy avec 5 sièges, Ecolo avec 4 sièges, tandis qu'un siège est occupé par un indépendant.

Les problématiques auxquelles devra faire face Huy concernent notamment la drogue, les immeubles inoccupés, la désertion des commerces dans le centre-ville ou encore la mobilité.

Surtout, le prochain bourgmestre de cette commune sur laquelle est installée la centrale de Tihange devrait être amené à gérer la préparation de la sortie du nucléaire (2025), qui devrait avoir un fort impact sur les finances et l'emploi.