Gazette de Liége

Un des points abordés hier soir au Conseil communal de Liège concernait directement le projet de la Tour des Finances. Le point 31de l’ordre du jour, intitulé "Modification du tracé de la rue Paradis, tronçon de la rue Fragnée et de la rue Bovy", inquiète les riverains. Ils ont manifesté une nouvelle fois leur opposition au projet, via un communiqué interpellant les conseillers communaux. "Ce point finalise l’acceptation par votre Conseil de l’ensemble du projet de Tour des Finances. Il nous semble important que vous exprimiez votre avis sur l’ensemble des problématiques que pose le projet de construction de cette tour dans notre quartier. Entant que riverains, nous ne parvenons pas à comprendre comment une politique urbanistique d’un quartier important de Liège se base sur une contrainte économique court terme pour décider du visage de l’axe Guillemins-Médiacité. La raison principale de la position et de la hauteur de cette tour (118 mètres + 20 mètres de flèche, NDLR) trouve son origine dans la volonté et la nécessité de Fedimmo (qui réalise et finance le chantier, NDLR) de garder les fonctionnaires des Finances dans leurs bâtiments actuels pendant la durée de construction d’un nouvel immeuble. Cette tour n’apporte aucune plus value au patrimoine de notre cité et risque d’être à plus ou moins long terme un chancre urbain à l’image des tours existantes aujourd’hui à Liège." La solution, pour les riverains, passerait par le logement des fonctionnaires des Finances dans le projet de bâtiment SNCB, rue du Plan Incliné, pour permettre à Fedimmo de démolir l’ensemble des immeubles existants sur leur parcelle. Ecolo a annoncé qu’il demanderait le vote nominatif à l’issue du débat du Conseil "afin que chaque conseiller s’exprime clairement" . Les Verts liégeois parlent, à propos du point 31, d’une "décision lourde de conséquences". Et de rappeler qu’une pétition contre le projet a réuni plus de 1000 signatures, que "plusieurs mandataires et acteurs impliqués ont exprimé, en public et en privé, leurs réticences par rapport à ce projet" et que c’est la voix prépondérante du président de la Commission communale d’aménagement du territoire qui a fait pencher la balance en faveur du oui. Pour Ecolo, "le dossier de la Tour des Finances est exemplatif de l’incapacité du Collège à mener à bien tous les dossiers en cours dans le quartier des Guillemins".