Gazette de Liége

L'ancien co-président d'Ecolo, Jean-Michel Javaux, est candidat à sa succession en tant que bourgmestre d'Amay (région hutoise). Il mènera la liste Ecolo qui constitue un équilibre entre expérience et nouveauté en y intégrant des candidats d'ouverture issus de différents horizons, a indiqué mardi Jean-Michel Javaux, qui a dévoilé un peu plus de la moitié des candidats pour les élections communales d'octobre 2018.

Jean-Michel Javaux, âgé de 50 ans, est bourgmestre d'Amay depuis 2006. Avec 43 % des votes, Ecolo renversait le PS qui jusque-là détenait la majorité absolue, l'envoyant dans l'opposition, et constituait la majorité avec le MR. "En 2006, il s'agissait de réduire le poids de la dette et de répondre aux attentes des Amaytois. En 2012, nous avons été confortés malgré le retour de Robert (NDLR: le socialiste Robert Collignon). Amay est la commune où Ecolo a réalisé le plus gros score. La locale Ecolo d'Amay remportait la première majorité absolue en Belgique. Ce fut même la première majorité verte dans toute l'Europe", souligne le bourgmestre d'Amay.

Si ce dernier vise bien sûr le meilleur score, il dit ne pas être opposé, même en cas de nouvelle majorité absolue, au fait de s'associer avec une autre formation démocratique, comme il l'a fait précédemment avec le MR, sachant que "le climat est plutôt positif actuellement à Amay". Il estime, par ailleurs, qu'il s'agit d'un mode de fonctionnement relativement "sain".

Parmi les treize candidats dévoilés mardi par Jean-Michel Javaux, on retrouve l'ensemble du collège communal, à savoir les échevin(e)s Stéphanie Caprasse, Janine Davignon, Catherine Delhez, Daniel Delvaux et Corinne Borgnet ainsi que le président du CPAS Luc Melon. Quant aux trois premiers candidats d'ouverture présentés, il s'agit du paratriathlète Luc Huberty (parrain de Cap48 l'année dernière) qui a fondé l'ASBL Leg's go afin d'aider d'autres personnes amputées à s'équiper du matériel nécessaire pour courir, de Louis Castronovo (ancien policier à Amay et joueur de football dans la région) et de Jean-Jacques Jouffroy, issu d'associations chrétiennes et juge social honoraire.