John Fitzgerald Kennedy au château de Waroux

P.V. Publié le - Mis à jour le

Gazette de Liége

L’entrée en fonction de Barack Obama, surnommé "le Kennedy noir" par bon nombre de ses partisans, relancera sans doute l’intérêt pour le 35e président des Etats-Unis, son époque et les idées qu’il incarna. Dans ce contexte, l’exposition qui sera proposée au château de Waroux à Ans, du 17 mars au 8 juin prochains, viendra à point nommé.

"John F. Kennedy, le rêve de l’Amérique" en sera le titre très laudatif. Va-t-on aussi faire droit à la recherche historique qui, comme l’illustre notamment la biographie d’André Kaspi (éd. Complexe), a sensiblement écorné le mythe sur bien des points ? On jugera sur pièces. Mais les commissaires de l’événement, l’écrivain français Frédéric Lecomte-Dieu et Delphine Legrand, apparaissent de prime abord plus enclins à animer un fan-club qu’à remuer des tonnes d’archives pour y chercher la petite bête.

Le premier nommé a eu l’occasion d’approcher des membres du clan Kennedy et a écrit plusieurs livres sur la dynastie. Les portes de la JFK Library Kennedy de Boston, contrôlée par la famille, lui sont grandes ouvertes. C’est de là que viendront quantité de documents de cette expo itinérante - avec quelques variantes -, accueillie l’automne dernier au Maroc, dans le nouvel aéroport de Marrakech Menara.

Comme ce fut le cas dans le royaume chérifien, il y aura une bonne centaine de photographies, un volet caritatif - une partie des bénéfices pour la maison des Orphelines d’Alleur - et en marge, un Trophée Golf Kennedy (au château de la Tournette à Nivelles).

A en juger par le communiqué annonciateur, l’anecdote l’emportera sur la grande politique. On y parle beaucoup des robes de Jacqueline Bouvier et aussi des chansons préférées de JFK. On annonce, pour le week-end des 30 et 31 mai, la présentation d’une rose "Jackie" dans le cadre d’un marché aux fleurs. Les visiteurs pourront même, les samedis et dimanches, goûter dans une des salles du château l’une ou l’autre des recettes préférées du président.

Les Ansois se consoleront sans doute en constatant qu’il y a bien pire que la Daerdenmania

P.V.

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM