Gazette de Liége

Issu d’une lignée de commerçants et commerçant lui-même, Henri Jamin témoigne dans ses carnets inédits de la vie à Liège durant les années 1914-1918.

10-27 juin 1918 (suite)

La vie, le temps : il y a 8 jours, le vent du Nord a cessé. Il a plu abondamment, ce qui était attendu avec joie; plusieurs jours de froid (dimanche et lundi 23 et 24 juin) il faisait tellement froid et humide qu’on a allumé du feu dans le ménage. Depuis ces pluies, le temps est resté froid et gris, le vent du Nord-Ouest souffle chaque jour. J’ai remis un caleçon, le temps reste froid plusieurs jours.

1er juillet : retour de Charles de Bois-le-Duc. Il s’est très bien amusé, a beaucoup voyagé et travaillé au projet de leur Sté Anonyme. Il a trouvé toute la famille en bonne santé. Paul a été légèrement blessé, il y avait quelques semaines, il est rétabli. De tous les autres absents, il a rapporté de bonnes nouvelles; de Jules et d’Elvire on sait peu de choses sinon qu’ils se portent bien et qu’ils gagnent bien leur vie, ils sont toujours en Angleterre. Il a eu du beau temps en Hollande, mais froid.

Charles n’apporte aucune nouvelle spéciale de la guerre sinon qu’on pense en Hollande comme ici qu’elle peut encore durer un an ou deux. Les Alliés sont bien décidés à battre militairement l’Allemagne avec l’aide des Américains. Avant que les effectifs américains ne soient au complet (on parle de 5 millions d’hommes), il faudra bien encore 1 1/2 an - 2 ans. Actuellement il y a 1 million d’Américains en France. On est certain de la défaite des Allemands mais avec des forces américaines et du temps !

1er-20 juillet

La guerre : les opérations de l’Ouest sont restées peu animées depuis les dernières offensives de mars-avril-mai. Le 15, les Allemands ont déclenché une nouvelle attaque sur 80-90 kilomètres entre Reims-Soissons-Château-Thierry. Cette opération de grande envergure n’a pas réussi comme les précédentes; ils ont peu avancé et subi des pertes énormes. Ils ont traversé la Marne à plusieurs endroits mais ils ont dû la repasser et n’ont conservé que très peu d’avantages. Il y a eu des combats terribles les 15-16-17-18-19.

Ce 20 juillet la bataille continue. Les armées franco-américaines se sont battues avec un courage et une ardeur incroyables. Cette offensive allemande à ce jour peut être considérée comme manquée, elle tourne à défensive contre les Franco-Américains. Quel massacre il doit y avoir sur ce champ de bataille ! A ce jour les Allemands annoncent 20 000 prisonniers mais les Français disent qu’ils ont des milliers de prisonniers et un important butin de guerre. Attendons la suite de cette nouvelle bataille.