Gazette de Liége

L'ASBL «Les Récollets», par la voix de son président Xavier Fossoul et de son porte-parole Alain Legros aura démarré les hostilités lors d'une conférence de presse organisée mercredi après-midi. Et qu'y a-t-on appris?

Tout d'abord, que les membres de l'ASBL défendant l'idée d'un parc sur la totalité de l'espace des Récollets, sont en colère suite aux propos tenus par certains membres de la majorité à l'encontre de l'ASBL et de ses responsables dont André Coudron, conseiller MR, taxé par Anne-Marie Lizin lors d'un conseil communal de «cerveau ramolli». Xavier Foussoul a aussi été heurté par les propos d'Alexis Housiaux tenus dans les colonnes du «Jour Huy-Waremme» affirmant que l'ASBL «Les Récollets» mettait des bâtons dans les roues de la Ville dans le dossier des Récollets.

«C'est injurieux sur le plan pénal» prévient le président des «Récollets» qui tient à déclarer également ce qu'il pense de l'Echevin des finances hutois: «C'est un incompétent notoire, un saltimbanque, un fumiste...» et d'Anne-Marie Lizin: « Elle sera dans quelques années à Lantin. »

Plus calme, Alain Legros aura lui rappelé que plus de 4000 Hutois s'étaient prononcés en faveur d'un parc sur l'espace des Récollets à l'exclusion de toute nouvelle construction. «Or la ville n'abandonne pas son recours au Conseil d'Etat» rappelle-t-il.

Une ville de Huy qui, selon Alain Legros, aurait pu demander des subsides à la Région wallonne. «Le cabinet de Benoît Lutgen (CDH) était prêt à faire des Récollets un projet prioritaire et octroyer à la ville un subside de l'ordre de 19 millions de FB. Mais pour cela il faut que la majorité socialiste abandonne son recours au Conseil d'Etat.» Et Xavier Foussoul d'affirmer qu'en comparaison, «le parc de la ville est un parc électoral doté d'un budget mesquin.»

© La Libre Belgique 2006