L’épopée des 600 Franchimontois...

Ed.F. Publié le - Mis à jour le

Gazette de Liége

Tout le monde connaît l’histoire des 600 Franchimontois qui, en 1468, marchèrent de Theux à Liège pour tenter d’en chasser les troupes de Charles le Téméraire. Ils échouèrent et furent massacrés jusqu’au dernier sur les hauteurs de la Cité ardente. Dans la foulée, le duc de Bourgogne, furieux, décida de raser Liège.

Cette histoire, Rodolphe de Warsage, un avocat liégeois né à la fin du XIXe siècle, la raconte dans un livre écrit au début de la Première Guerre mondiale. L’époque est importante : comme à la fin du XVe siècle, Liège plie sous le joug de l’occupant Rodolphe de Warsage n’en était pas resté là. Il devait en effet donner une suite à ses 600 Franchimontois en racontant l’histoire d’un autre héros de la résistance au pays de Liège, Guillaume de la Marck, mieux connu par son nom de guerre, le sanglier des Ardennes.

Cette double épopée médiévale vient d’être rééditée par la dynamique maison d’édition "Noir dessin Production". Le livre fait 230 pages "d’intrigues, de fureur, d’histoire, d’amour et de batailles sanglantes". Deux cent trente pages de notre histoire liégeoise aussi qui, en ces temps politiquement troublés, mérite amplement d’être revisitée. Comme souvent chez l’éditeur liégeois, le livre reproduit aussi plusieurs dizaines de gravures d’époque ou se rapportant à cette époque. Elles permettent de compléter le voyage dans le temps et de découvrir le visage médiéval de la Cité ardente.

Publicité clickBoxBanner