L’ex-piscine de Mangombroux (Verviers) à nouveau au centre des débats

Jérôme Jacot Publié le - Mis à jour le

Gazette de Liége

L’octroi du permis durant les grandes vacances pas vraiment apprécié

On l’avait écrit il y a un an que le projet de revitalisation de l’ancienne piscine de Mangombroux pourrirait la vie de la majorité PS-cdH jusqu’au terme de la mandature. On s’en approche et c’est bel et bien le cas. Une nouvelle interpellation citoyenne, une intervention une fois encore musclée de Freddy Breuwer qui n’a pas épargné – une fois encore – Benoit Pitance, le futur ex-n°1 humaniste à Verviers, qui porte à lui seul la responsabilité des choix et des décisions "même si une belle unanimité a dû surgir au sein même du collège mais je sais comment ca se passe… Le fameux bâtiment phare, on ne le trouve nulle part sauf dans le schéma de structure du cdH", assène le conseiller communal réformateur.

"Si le projet avait été intelligemment fait, ce serait déjà fini… Vous avez une idée, vous l’imposez et puis il y a des recours et cela va trainer… Si vous aviez concerté avant, on aurait discuté", assure ce riverain qui ne se laisse pas démonter devant les élus locaux et qui attend toujours une réponse quant au fait "que les clients de la surface commerciale au rez-de-chaussée devront se stationner sur la voie publique alors qu’il a toujours été question, et à plusieurs reprises, noir sur blanc, de les faire se garer dans les parties privatives…." Nous aussi on aimerait bien avoir la réponse.

D’ici le 15 septembre, le comité de quartier devra introduire son recours devant le conseil d’état. Suite au prochain numéro.

Jérôme Jacot