Gazette de Liége L'une des filles de Patrick Vanderlinden, le présumé meurtrier de Louise Lavergne retrouvée morte dans son kot à Liège, évoque son enfance atroce aux côtés d'un véritable monstre.

Dans une interview accordée à nos confrères de Sudpresse sous couvert d'anonymat, l'une des trois filles de Patrick Vanderlinden a expliqué comment son père a plongé ses proches en enfer des années durant. Entre agressions sexuelles, coups et "raclées", l'enfance des filles et belles-filles de l'homme de 54 ans n'aura pas été de tout repos, loin s'en faut.

Lorsqu'elle a appris que son père avait avoué le meurtre de Louise dès le premier interrogatoire, elle n'a pas été surprise. "Mon père est, ni plus ni moins, un pervers violent et récidiviste, quelqu’un de dangereux". Ayant rompu tout contact avec lui, elle se souvient de la violence qu'il avait amené dans la maison. "J’étais petite encore mais je me rappelle très bien des raclées données à notre mère et aux autres membres de la famille."

Il y a peu, l'une de ses sœurs l'a contactée pour qui dire que son père n'était plus le même. "Voici peu encore, une de mes sœurs m’a dit qu’il avait changé, qu’il était devenu gentil, que je pouvais le recontacter comme elle. J’ai bien fait de ne pas bouger." Pour la jeune femme, la perversion de son père était incurable... elle avait malheureusement raison.