Gazette de Liége

Une nouvelle exposition à voir à la maison de la Métallurgie à Liège.

Comment s’est construit le progrès technologique en région liégeoise ? A l’occasion du double bicentenaire de l’arrivée de John Cockerill à Seraing - qui lancera le développement de la mécanisation de l’industrie dans le pays - et de la fondation de l’Université de Liège en 1817, la maison de la Métallurgie et de l’Industrie de Liège retrace cette histoire technologique à travers sa nouvelle exposition temporaire "Arts mécaniques : les rouages de l’innovation", visible jusqu’au 2 décembre 2018.

Dès ses origines, l’Université est étroitement associée au développement du bassin industriel liégeois qui a nécessité d’importantes innovations techniques et scientifiques. Grâce notamment au déploiement de sa faculté de sciences appliquées, l’institution n’aura de cesse d’accompagner l’essor industriel régional.

Prenant l’exemple de la mécanique, l’exposition explore ainsi le rôle de l’Université dans ce riche "écosystème" économique, d’hier à aujourd’hui. On apprend ainsi la mise au programme de cours de "sciences appliquées à l’industrie" dès 1825. Le projet d’en faire un enseignement distinct pour former des ingénieurs aboutira dix ans plus tard avec la création des "Écoles spéciales" en 1836 - il ne s’agit pas encore là d’une faculté à proprement parler - dans un bâtiment annexe au principal situé place du 20 - Août où les élèves apprennent la "mécanique appliquée aux arts". Le premier titulaire de ce cours, Jean-Baptiste Brasseur, doit créer de toutes pièces un enseignement nouveau à la fois dans ses contenus et dans ses méthodes. Il fera notamment venir des machines en modèles réduits et prévoira la construction d’un atelier pour permettre aux élèves de s’exercer.

La recherche et la formation

Plus tard, le professeur Victor Dwelshauvers-Dery contribuera à la création d’un laboratoire pour l’étude expérimentale des machines à vapeur. Il y mettra notamment au point la théorie thermodynamique. Plus que la recherche, ce laboratoire servira à la formation des ingénieurs. Progressivement, la connaissance des machines évolue et avec elle la découverte de la cinématique. Au XXe siècle, la faculté technique est renommée la faculté "des Sciences appliquées" (FSA) en 1938. Celle-ci s’installe au Val-Benoît, puis sur les hauteurs du Sart Tilman.

Aujourd’hui, la faculté des Sciences appliquées joue un rôle moteur dans le développement de nouvelles technologies, en collaboration avec le monde industriel. L’exposition s’intéresse au métier d’ingénieur actuel ainsi qu’aux défis à venir. Enfin, si l’industrie mécanique s’est transformée au fil des années avec l’apport du numérique, de l’électronique, etc., elle représente encore une part importante des activités de la région liégeoise. Les explications sont enrichies d’archives, de pièces mécaniques anciennes issues des collections de l’Université de Liège et de vidéos.

---> En semaine de 9 à 17h (+ le week-end de 14 à 18h du 1/4 au 28/10 2018). Infos: 04 342 65 63 ou info@mmil.be.