Gazette de Liége

La radio de l'Université de Liège, vous connaissez? C'est 48 FM, nom inspiré du numéro de la ligne de bus reliant chaque jour le centre-ville au campus universitaire du Sart-Tilman. Elle dispose depuis quelques années de deux heures d'émission intitulée «Système 48» sur les ondes d'Equinoxe FM (100.1) chaque mercredi de 18 à 20 heures. En 2004, l'asbl 48 FM célèbre ses dix ans d'existence en innovant. Désormais, la radio estudiantine liégeoise pourra être écoutée sur le web.

Dix ans d'expérience

En effet, à partir de la mi-février, «Système 48» passe au «streaming», à savoir l'écoute en direct sur Internet via son site, http://www.fede-ulg.org/48fm. L'asbl 48 FM a vu le jour au sein de la Fédération des étudiants liégeois (Fédé) en 1994. La première radio universitaire liégeoise se voulait dès sa création, même si elle n'émettait pas sur les ondes, une radio ouverte à tous les étudiants de la région liégeoise. Elle rejoignait enfin alors le rang des autres radios universitaires du pays déjà en activité.

Au départ silencieuse par manque de longueur d'ondes disponibles, 48 FM existera de façon formelle. Puis vint le temps de son entrée dans la grille horaire hebdomadaire de Ciel FM puis d'Equinoxe FM. Les émissions sont enregistrées dans le studio aménagé dans le bâtiment de la Fédé, place du 20 août à Liège, par des étudiants en communication principalement. L'expérience en main, 48FM s'affirme petit à petit comme un rendez-vous régulier. Renonçant à disposer un jour d'une longueur d'onde propre - c'est à la Communauté française que revient le droit d'octroyer les autorisations aux radios d'émettre - la radio se lancera dans un mois sur le net et disposera même d'un employé permanent chargé de la gestion administrative.

«On attendait ça depuis longtemps, explique Céline Laurent, secrétaire de la radio. «Désormais, nous serons écoutés par le plus grand nombre, en permanence à raison de 8h d'émissions par semaine en boucle».

Pour François Colmant, président jusqu'il y a peu de 48 FM et membre du conseil d'administration, le «streaming» est un véritable investissement. «C'est grâce à une collaboration avec le Segi, service informatique de l'ULg, que le passage sur Internet est possible. Près de 2500 euros ont été investis car nous manquions de matériel. Le Segi nous prête le support technique (PC, logiciel,...) qui nous permet de ne pas acheter de longueur d'onde trop cher et d'être disponible sur le net». «Cependant, le rendez-vous du mercredi soir sur Equinoxe est maintenu. Les surfeurs pourront en plus l'écouter en direct», commente-t-il. «Les émissions seront diffusées via le Segi dans leurs locaux du Sart Tilman - diffusées en 128KB, l'écoute est destinée au haut débit -, et elles continueront à être enregistrées à la Fédé». Ce projet engrangera plus de travail et l'équipe de 48 FM ouvre ses portes à ceux qui souhaitent y collaborer. «Au départ, la programmation sera essentiellement musicale (rock, jazz,...), le temps que la grille s'organise», précise encore François. Alors, avis aux animateurs en herbe.

© La Libre Belgique 2004