Gazette de Liége La Régie foncière hutoise va acquérir les 4 700 m2 situés dans le centre-ville.

La Régie foncière hutoise, qui tente d’accroître l’attractivité et le dynamisme du centre-ville, va acquérir l’ancien magasin Mestdagh qui est situé en rive gauche derrière le centre commercial Batta. "Les actes seront bientôt signés", a signalé la Ville de Huy ce mardi matin. Ce sont 4 700 m² dans le centre-ville qui seront acquis par la Régie foncière. Le bâtiment occupe à lui seul 2 500 m².

L’activité ayant cessé en juin 2013, le bâtiment était vide depuis lors. "La Régie foncière hutoise a donc pris contact avec le propriétaire du site afin de procéder à l’achat du bâtiment. Il a finalement été acquis pour une somme de 700 000 euros alors qu’il était affiché à 825 000 euros", a précisé la Ville de Huy. Il s’agit d’un bâtiment jugé stratégique dans le cadre du redéploiement de la rive gauche.

Un projet mixte à la place d’un chancre

Outre la volonté d’éliminer un chancre, la Ville entend mettre en place un projet mixte comprenant des logements, du commerce, des bureaux et du parking supplémentaire. "Ce projet sera co-construit avec la population en fonction des besoins à l’échelle du quartier. Une réflexion sera également menée sur la visibilité du parking du shopping Batta et de la galerie commerciale. Des études de stabilité sont en cours pour rouvrir le parking supérieur, ce qui apportera du parking supplémentaire en rive gauche", est-il encore expliqué.

Avant toute chose, "il sera nécessaire de procéder à l’abrogation d’une partie du plan communal d’aménagement (PCA)". Le site de l’ancien magasin Mestdagh étant actuellement repris en zone commerciale et déterminé en fonction de l’implantation du bâtiment actuel (quai de déchargement, entrée du magasin…).

Cette procédure régionale se réalisera sur une durée de plus ou moins deux ans. "Lorsque la procédure d’abrogation d’une partie du PCA aura été menée à son terme, le site sera une zone mixte où le projet pourra être développé".

En attendant cette abrogation, la Régie foncière hutoise compte déjà permettre une occupation éphémère du site par des commerçants et des artisans. Les modalités de cette utilisation de l’espace seront bientôt définies.