Le centre de la discorde

Publié le - Mis à jour le

Gazette de Liége

Pour Claude Desama (PS), l’actuel bourgmestre de Verviers, le dossier de CityMall est désormais clos. "Le gouvernement wallon m’a confirmé sa volonté de voir le projet aboutir, explique-t-il. La décision de Philippe Henry (Ecolo), ministre de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire, est attendue pour la mi-octobre, mais il n’y aura pas de surprise". Le feu vert est déjà donné pour les travaux préparatoires. Fin de la saga qui agite le landerneau politique verviétois depuis près de dix ans ? Pas si sûr

Prenez un projet de 29.000 m2 de superficie commerciale plusieurs fois modifié, une classe politique divisée, un comité de citoyens remontés, et vous avez les ingrédients indispensables à tout bon feuilleton politico-juridique. Dernier rebondissement en date : la suspension du permis unique par le Conseil d’Etat, principalement pour un problème de voirie.

Un nouveau projet, prenant en compte les remarques du Conseil d’Etat, est donc aujourd’hui sur la table du ministre Henry. Et si, comme le laisse croire Claude Desama, CityMall devait récupérer son permis dans les prochaines semaines, les riverains n’en resteraient pas là. Réunis dans l’association Vesdre Avenir, ils jugent toujours ce projet disproportionné. "Il est trop important, trop haut et mal situé, estime Magali Légipont, porte-parole de Vesdre Avenir. Si les pouvoirs publics s’obstinent dans cette mauvaise voie, nous continuerons nos recours."

Une attitude qualifiée "d’irresponsable" par la majorité PS-MR. Elle insiste sur l’importance de CityMall dans la revitalisation de la Cité lainière. "Ce projet, c’est l’assurance de créer 900 emplois directs et indirects à Verviers, souligne Claude Desama. Une position que ne partage pas forcément Pauline Dumoulin, tête de liste Ecolo : "Le risque est grand que les commerces de l’hypercentre migrent vers CityMall. On se retrouverait alors avec des cellules vides en Crapaurue, par exemple "

L’opposition Ecolo-CDH reconnaît tout de même l’évolution positive du projet et la nécessité de poser un geste fort pour revitaliser le commerce verviétois. Mais elle regrette la manière dont le dossier a été géré. "C’est avant tout l’échec d’une méthode, continue la chef de file écologiste. La majorité a donné son blanc-seing au promoteur, sans prendre en compte l’avis des Verviétois. Il faut maintenir la pression pour améliorer le projet." Et Pauline Dumoulin d’évoquer la possibilité d’une consultation populaire. De son côté, la majorité se veut pourtant claire : ce dossier est clôturé et le projet ne bougera plus.

Entre querelles partisanes et recours citoyens, de l’eau coulera encore sous les ponts de la Vesdre avant l’inauguration de CityMall, initialement prévue... en 2009.

Jean-Philippe Embrechts ( St. )

Publicité clickBoxBanner