Gazette de Liége Celle de Bettincourt, dont le coût est estimé à plus de deux millions d’euros, ouvrira dès la rentrée de septembre.

Le député-bourgmestre Jacques Chabot (PS) le répète assez souvent à qui veut l’entendre "Waremme est une petite ville à la campagne où il fait bon vivre". Et aussi une cité, à savoir en l’espèce le chef-lieu de la Hesbaye, vue par les autorités communales comme un véritable pôle scolaire. Il faut dire que l’augmentation de la population a été importante durant ces dernières années et qu’il faut pouvoir répondre aux besoins exprimés notamment en la matière.

C’est donc ainsi, parmi d’autres projets, que fut mené depuis plusieurs mois désormais celui visant à construire une nouvelle école à Bettincourt, soit l’un des villages de l’entité waremmienne. Ce vendredi, Stéphanie Kiproski (PS), l’échevine en charge des Finances et de l’Enseignement, conviait en compagnie du directeur du service des Travaux Pierre Godechal et de la directrice de la future implantation scolaire Sabine Romainville à une visite de chantier sur place.

Plusieurs mois d’avance sur le planning initial

Comme expliqué par cette dernière, "l’objectif était de faire le point sur l’état d’avancement des travaux". Et le moins que l’on puisse écrire est que ces derniers, effectués par l’entreprise de construction Moury, avancent bon train, avec même plusieurs mois d’avance sur le planning initial. En conséquence, la nouvelle école communale de Bettincourt, dont le coût est estimé à plus de deux millions d’euros (subsidiés à 60 % par la fédération Wallonie-Bruxelles) ouvrira ses portes dès la rentrée de septembre. Soit une véritable aubaine pour les quelque 150 enfants concernés, lesquels sont hébergés dans des modules préfabriqués acquis par la Ville. Le futur bâtiment, dont l’inauguration est prévue le 30 août prochain après peut-être des portes ouvertes encore à confirmer, se composera de deux étages, l’un réservé aux trois classes de maternelle et l’autre accueillant six classes de primaire.