Gazette de Liége Liège accueille sa onzième édition pour quatre jours. Le jury officiel a été présenté ce jeudi.

Un mois après sa présentation ("Gazette de Liége" du 5 avril), la onzième édition du Festival international du film policier de Liège a débuté ce jeudi matin. Durant quatre jours, les amateurs de septième art et plus particulièrement en l’espèce du genre policier peuvent s’en donner à cœur joie au travers notamment des nombreuses séances programmées au cinéma Palace. Pour rappel, huit longs-métrages issus de plusieurs pays sont en compétition officielle et d’autres catégories (courts-métrages, documentaires…) permettent quant à elles leur lot de découvertes et de surprises cinématographiques.

Au-delà, l’ambition affichée par les organisateurs du festival au premier rang desquels son directeur Cédric Monnoye qui a repris ce dernier en main est de proposer "un moment de convivialité pour tous les publics", et ce au travers de toute une série d’activités annexes. S’exprimant ce jeudi lors de la présentation du jury officiel et rappelant au passage le soutien financier de la Province, le directeur du FIFPL a évoqué "un succès de foule déjà acquis", au-delà même de ses espérances, puisque "les premières représentations ont fait salle comble".

Quant aux invités du festival qui doit aussi accueillir l’acteur français Alain Delon ce vendredi pour une soirée en son hommage, ils ont été présentés tour à tour par Cédric Monnoye. À commencer par le réalisateur français Jean-Pierre Mocky, lequel avait été désigné président du jury mais qui, immobilisé en raison d’une jambe cassée, a dû céder sa place tout en honorant de sa présence "un grand festival organisé dans une ville de cinéma". Celui qui a plus de 60 films à son actif dont une vingtaine de polars et qui doit revenir à Liège en novembre pour un tournage était entouré du jeune acteur Grégory Gatignol ainsi que des actrices Véronique Jannot, Anne Richard, Stéphanie Blanchoud et Gabrielle Lazure.